•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Primaire démocrate : Amy Klobuchar met un terme à sa campagne

Amy Klobuchar debout, devant un lutrin.

La sénatrice Amy Klobuchar devrait annoncer son appui à Joe Biden en soirée.

Photo : Reuters / Shannon Stapleton

À la veille du super mardi, la sénatrice du Minnesota Amy Klobuchar abandonne la course. Selon les médias américains, la politicienne centriste accordera plus tard aujourd'hui son appui à l'ex-vice-président Joe Biden.

Au lendemain du départ de Pete Buttigieg, ex-maire de South Bend, en Indiana, c'est donc au tour d'une autre candidate modérée de jeter l'éponge.

L'équipe de campagne d'Amy Klobuchar a indiqué à des médias américains, comme le Washington Post et ABC News, qu'elle participera ce soir à un rassemblement de Joe Biden à Dallas, au Texas, où elle lui accordera officiellement son appui. Avec ses 228 délégués – le troisième plus grand prix de la course –, le Texas est l'un des 14 États qui voteront demain lors du super mardi.

Selon CNN, Pete Buttigieg sera lui aussi présent pour soutenir l'ancien vice-président.

La victoire convaincante de Joe Biden en Caroline du Sud, samedi soir, a redonné un élan à sa campagne, et il semblait depuis le candidat le mieux placé pour affronter le sénateur indépendant du Vermont Bernie Sanders, beaucoup plus à gauche sur l'échiquier politique.

Jusqu'ici, Bernie Sanders, qui mène au chapitre des délégués, a profité de la division du vote des candidats plus centristes, lesquels ont collectivement recueilli plus de voix, mais individuellement obtenu moins de délégués.

Amy Klobuchar avait obtenu 7 des 155 délégués attribués jusqu'ici.

Sortie de piste d'une candidate du Midwest

Amy Klobuchar se targuait de n'avoir jamais perdu une élection, mais certains avançaient que sa victoire dans son propre État, qui vote également mardi, n'était plus assurée en raison de la montée de Bernie Sanders.

L'excellent débat qu'elle a connu au New Hampshire – dont la population est à 90 % blanche – lui a permis d'obtenir de bons résultats dans la primaire de cet État il y a quelques semaines; certains avaient même parlé d'un Klomentum. Sa lancée a toutefois été de courte durée, et elle a obtenu des résultats décevants dans les États subséquents, le Nevada et la Caroline du Sud, où les minorités hispanique et afro-américaine sont beaucoup plus importantes.

Originaire du Midwest, Amy Klobuchar plaidait que son approche bipartisane pourrait rallier d’autres États de la région, comme le Michigan et le Wisconsin, qui se sont tournés vers Donald Trump et qui joueront un rôle décisif lors de la présidentielle de novembre. Lors des élections de mi-mandat de 2018, elle a été réélue comme sénatrice, avec 24 points d'avance dans un État remporté de justesse par Hillary Clinton en 2016.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International