•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En raison du coronavirus, Paris annule son salon du livre

Une femme lit un livre sur une tablette électronique au salon du livre de Paris.

Une femme lit un livre sur une tablette électronique au salon du livre de Paris.

Photo : Getty Images / AFP/Joël Saget

Agence France-Presse

Le salon Livre Paris, qui devait se tenir du 20 au 23 mars 2020, a été annulé en raison des risques liés au nouveau coronavirus, a annoncé dimanche son président, Vincent Montagne.

Par voie de communiqué, il a soutenu que cette décision de l’organisation avait été prise « avec regret », notamment en raison « des décisions gouvernementales d’interdire des rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu confiné ».

Notre sens de la responsabilité nous oblige à ne prendre aucun risque avec la santé de tous ceux et celles qui font le succès de Livre Paris : éditeurs, exposants, auteurs, intervenants, partenaires venant de plus de 50 pays, et bien sûr, notre public familial de plus de 160 000 visiteurs chaque année, a expliqué Vincent Montagne. Ce dernier a ajouté que l’événement serait de retour en 2021.

Par ailleurs, le célèbre écrivain chilien Luis Sepulveda, qui réside dans le nord de l'Espagne, a contracté le coronavirus, selon les autorités sanitaires du Portugal, où il s'est rendu récemment.

L'auteur de 70 ans a ressenti les premiers symptômes le 25 février dernier, a précisé la direction générale de santé portugaise.

Le Louvre demeure fermé

Toujours en raison de l'épidémie de coronavirus, le Musée du Louvre de Paris reste fermé, lundi, et ce, jusqu'à nouvel ordre. 

Le musée le plus visité du monde a interdit l’entrée aux visiteurs et visiteuses après que les personnes y travaillant eurent exercé pour la deuxième journée consécutive leur droit de retrait, estimant que l'épidémie du nouveau coronavirus constituait une menace à leur santé. La décision a été prise en fonction d’un vote unanime tenu en assemblée générale, a indiqué à l'AFP Christian Galani, membre du personnel du Louvre et du bureau national de la CGT Culture.

Les agents et agentes du Louvre avaient déjà exercé dimanche ce droit, qui leur permet de cesser le travail pour cause de danger « grave et imminent pour [l]a vie ou [l]a santé », entraînant la fermeture de l’établissement en raison du manque de personnel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts