•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une auto-patrouille de la Gendarmerie royale du Canada devant le parlement à Ottawa.

Une auto-patrouille de la Gendarmerie royale du Canada (archives)

Photo : Getty Images / BalkansCat

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) n'utilisera finalement pas le système de paye Phénix pour ses employés civils, alors que des milliers d’employés de la fonction publique fédérale continuent d’en subir les contrecoups.

La GRC en a fait l’annonce lundi, alors qu'employés et syndicats étaient de plus en plus actifs pour faire connaître leurs inquiétudes.

Par voie de courriel, le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, a écrit que les membres civils de la GRC et leurs représentants syndicaux ont clairement exprimé leurs préoccupations en lien avec leur transfert au sein de la fonction publique fédérale. Notre gouvernement les a entendus.

Le président du Conseil du Trésor et député de Québec Jean-Yves Duclos en entrevue dans les studios de Radio-Canada à Québec.

Le président du Conseil du Trésor et député de Québec Jean-Yves Duclos en entrevue dans les studios de Radio-Canada à Québec

Photo : Radio-Canada / Érik Chouinard

Le changement, qui était prévu pour mai 2020, aurait touché environ 4000 membres civils de la GRC, dont des répartiteurs du 911 et des analystes à la surveillance électronique.

Après mûre réflexion, j'ai pris la décision, en consultation avec le ministre de la Sécurité publique, de recommander au Conseil du Trésor de ne pas procéder au transfert.

Jean-Yves Duclos, président du Conseil du Trésor

Ça fait des années qu’on voit les problèmes que nos membres ont avec le système de paye Phénix et on trouvait ça désolant d’ajouter plus de personnes dans ce fiasco-là, a noté le vice-président de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, Stéphane Aubry.

Ce dernier salue la sage décision de M. Duclos. Leur paye fonctionne bien depuis des années. Il n’y avait pas de raison de transférer à un système qui n’est pas fonctionnel pour le reste de la fonction publique, a souligné M. Aubry.

Des agents de la Gendarmerie royale du Canada.

Le changement qui était prévu pour mai 2020 aurait touché environ 4000 membres civils de la GRC.

Photo : Reuters / Valerie Zink

Au début du mois de février, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) soutenait que les employés craignaient leur intégration au système de paye, qui fait les manchettes depuis 2016, et qui continue de causer aux Canadiens des difficultés financières irréparables, un stress psychologique et détruit la vie des gens.

Une pétition lancée le 6 février sur le site Internet du Parlement réclamait de retarder le transfert des employés de la GRC jusqu'à ce que les problèmes de Phénix soient réglés ou jusqu'à la mise en place d'un système de remplacement fiable et stable.

Avec les informations de Mama Afou

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !