•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pipeline Coastal GasLink : les travaux doivent reprendre lundi

Des agents de la GRC regardent les entrepreneurs passer leur barrage routier tandis que les partisans du camp Unist'ot'en et de la nation wet'suwet'en se rassemblent devant un feu de camp sur une route forestière près de Houston, en Colombie-Britannique.

Des agents de la GRC regardent les entrepreneurs passer leur barrage routier tandis que les partisans du camp Unist'ot'en et de la nation wet'suwet'en se rassemblent devant un feu de camp sur une route forestière près de Houston, en Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

La Presse canadienne

Les travaux devraient reprendre lundi sur le gazoduc au centre des manifestations qui ont perturbé le trafic ferroviaire et routier dans de nombreuses régions du pays.

La reprise fait suite à une entente de principe conclue dimanche lors de pourparlers à Smithers, en Colombie-Britannique, impliquant les chefs héréditaires de la Première Nation de Wet'suwet'en et des ministres des gouvernements fédéral et britanno-colombien. L'accord doit toujours être approuvé par le peuple wet'suwet'en.

Les détails du projet d'accord, principalement consacré aux droits des peuples autochtones et aux titres fonciers, n'ont pas été divulgués.

Cependant, une déclaration commune des représentants de la nation wet'suwet'en, de la province et du gouvernement fédéral reconnaît qu'ils ne sont pas parvenus à un accord sur le pipeline.

Le chef Woos, l'un des chefs héréditaires des Wet'suwet'en, estime que l'entente représente un jalon important pour son peuple et pour toutes les parties impliquées, bien que, selon lui, le degré de satisfaction [ne soit] pas ce à quoi nous nous attendions.

Le chef Woos (Frank Alec) s'adresse à des reporters.

Le chef héréditaire wet'suwet'en Woos (Frank Alec) croit que l'entente est importante pour son peuple.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Les Wet'suwet'en sont régis à la fois par un système de chef héréditaire traditionnel et par des conseils élus. Une majorité de ses conseils ont approuvé le gazoduc, mais certains chefs héréditaires, dont M. Woos, demeurent fermement opposés à ce qu'il traverse leur territoire traditionnel.

Après l'annonce de la proposition, Coastal GasLink a publié un communiqué annonçant la reprise des activités de construction lundi dans la région de la rivière Morice. Ces travaux avaient été suspendus jeudi pour la tenue les pourparlers.

Pendant ce temps, Kenneth Deer, le secrétaire de la nation mohawk de Kahnawake, a déclaré dimanche que les militants avaient décidé de maintenir leur blocus ferroviaire sur le territoire au sud de Montréal, du moins pour l'instant.

M. Deer a indiqué que les Mohawks veulent plus de précisions sur l'arrangement proposé avant de prendre une décision définitive.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !