•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Piéton renversé mortellement par un autobus : la famille poursuit la Ville d'Ottawa

Un homme assis à une table.

Gilles Levesque est le fils de Claude Levesque, un piéton happé mortellement par un autobus en septembre.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Radio-Canada

La famille d'une victime d'un accident mortel avec un autobus d'OC Transpo poursuit la Ville d’Ottawa ainsi que le chauffeur pour 590 000 $.

Claude Levesque sortait déjeuner quand il a été renversé mortellement par un autobus le 24 septembre dernier. L'accident s'est produit sur le chemin Russell, près du croissant Southvale. L'homme de 67 ans, qui marchait avec une canne, est mort sur le coup à quelques pas de sa résidence.

Son fils, Gilles Levesque, et sa fille, Marie-Nathalie Levesque, se remettent difficilement de sa disparition.

C'était très dur, parce que moi et mon père, on était toujours ensemble. On passait beaucoup beaucoup de temps ensemble. Pour moi, c'était mon ami, mon confident, témoigne Marie-Nathalie Levesque.

Marie-Nathalie Levesque est la fille de la victime.

La fille de Claude Levesque se remet difficilement de sa disparition.

Photo : Radio-Canada

Je l'aimais tellement et je l'aime encore.

Marie-Nathalie Levesque, fille de la victime

Pour sa part, Gilles Levesque éprouve de la tristesse et de la colère. Beaucoup d'émotions mélangées, confie-t-il. Il déplore le manque de respect de la Ville par rapport au décès de son père : Sa vie ne valait rien pour eux.

Quelques semaines après l'accident mortel, les enfants ont reçu un dédommagement de 15 000 $ de la Ville d'Ottawa. Encore sous le choc, les enfants de Claude Levesque ont alors accepté, mais leur avocat juge que l'offre n'était pas raisonnable.

Ce n'est vraiment pas pour de l'argent, se défend Gilles Levesque, qui poursuit maintenant la Ville. Je veux qu'ils prennent leur responsabilité et qu'ils ne mettent pas juste ça sous le tapis et c'est aussi pour les familles à venir.

M. Levesque rappelle qu'une autre personne a été mortellement happée par un autobus d'OC Transpo à la station Bayshore en décembre.

De son côté, sa sœur espère que le recours au civil permettra d'élucider ce drame. Mon père ne traversait pas la rue illégalement et ils l'ont frappé, raconte-t-elle.

Dans un courriel adressé à Radio-Canada, la Ville d'Ottawa a indiqué avoir reçu la poursuite. Elle précise qu'elle ne peut faire d'autres commentaires.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !