•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guéris du COVID-19, Diane et Bernard Ménard pourront revenir au Canada

Diane et Bernard Ménard pendant leur voyage.

Diane et Bernard Ménard, un couple de Gatineau, étaient en quarantaine d'abord sur un bateau de croisière, puis dans un hôpital japonais (archives).

Photo : Facebook/Diane Menard

Radio-Canada

Les Gatinois Bernard et Diane Ménard ne sont officiellement plus porteurs du coronavirus, d’après leur fille Chantal. Le couple pourra donc rentrer au pays.

Ma mère a un deuxième test négatif, c’est la joie, a simplement résumé Chantal Ménard dimanche matin après s’être entretenue avec sa mère, qui est toujours au Japon.

Avant de déclarer qu’elle n’était plus porteuse du virus, il fallait attendre les résultats d’un second test, car un faux négatif est toujours possible.

Bernard Ménard, lui, a été déclaré officiellement guéri plus tôt cette semaine.

Si mes parents ont réussi à s’en sortir [...] tout le monde est capable.

Chantal Ménard, fille de Diane et Bernard Ménard

Quand ils vont se réveiller, ce soir pour nous, aux alentours de 18 h-19 h, ils vont être transportés à un hôtel pour une journée ou deux en attendant d’avoir un vol vers le Canada, a précisé Chantal Ménard, qui ignore par ailleurs si ses parents devront être mis en quarantaine à Cornwall à leur retour.

Le couple de septuagénaires est parti du Canada le 4 janvier dernier pour une croisière d’un mois en Asie. Le navire à bord duquel il voyageait, le Diamond Princess, a été mis en quarantaine au large du Japon et est rapidement devenu un important foyer d’infection.

COVID-19 : ce qu’il faut savoir

  • Le COVID-19 est une nouvelle maladie et il n’existe aucun vaccin pour la prévenir.
  • La maladie se propage de personne à personne lorsqu’il y a un contact étroit entre des sujets.
  • Les symptômes peuvent se manifester jusqu'à 14 jours après une exposition au coronavirus.
  • Pour prévenir la propagation, il est recommandé de se laver souvent les mains et de tousser dans le creux du bras plutôt que dans ses mains.
  • L’utilisation d’un masque n’est pas nécessaire pour les personnes en santé; les personnes qui ressentent des symptômes sont invitées à utiliser un masque pour ne pas contaminer les autres.
  • Il n’existe pas de traitement précis pour les personnes infectées; la majorité d’entre elles se rétabliront d’elles-mêmes.
  • Les symptômes peuvent inclure la fièvre, des difficultés respiratoires, voire une pneumonie. Certaines personnes infectées n’ont aucun symptôme.
  • Selon des données chinoises, la maladie est « bénigne » dans 81 % des cas, « grave » dans 14 % des cas et « critique » dans 5 % des cas.
  • Le risque pour la santé publique est considéré comme faible par Ottawa. Les Canadiens appelés à voyager sont invités à consulter les avertissements d’Affaires mondiales Canada.

Sources : Agence de la santé publique du Canada, Agence France-Presse

Pour plus de détails, consultez le site de l'Agence de la santé publique du Canada (Nouvelle fenêtre) et celui des conseils aux voyageurs (Nouvelle fenêtre) d'Affaires mondiales Canada.

Avec les informations d'Audrey Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !