•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois nouveaux cas confirmés de COVID-19 en Ontario

L'échantillon de sang contenu dans une éprouvette est marqué « positif ».

Cinq nouveaux cas ont été confirmés en Ontario depuis vendredi.

Photo : Reuters / Dado Ruvic

Radio-Canada

La santé publique de l’Ontario a confirmé samedi trois nouveaux cas de coronavirus, ce qui porte à 20 le nombre de cas au pays. La Colombie-Britannique avait aussi confirmé un nouveau cas plus tôt dans la journée.

Deux des nouveaux cas en Ontario sont des femmes qui ont voyagé en Iran, le troisième est le mari de l’une d’entre elles.

Depuis samedi, les autorités canadiennes recommandent d'éviter tout voyage non-essentiel en Iran.

Ces trois nouvelles contaminations portent à cinq le nombre de nouveaux cas confirmés dans la province depuis vendredi.

Un homme porte un masque à son arrivée à l'aéroport Pearson de Toronto.

Une des patientes est arrivée à l'aéroport Pearson de Toronto le 26 février.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

La santé publique de la région de York, au nord de Toronto, a publié une mise en garde à l’intention des gens qui auraient pu être en contact avec un des patients, une femme de 34 ans.

Celle-ci est revenue d’Iran mardi, en compagnie de son époux et de son bébé. Elle est passée par le Qatar et a fait escale à Copenhague, au Danemark.

La dame avait des symptômes lors du voyage de retour, mais ne portait pas de masque.

Elle a pris trois vols et comme elle avait des symptômes alors qu'elle était dans l'avion, elle était contagieuse.

Une citation de :Dr Karim Kurji, médecin hygiéniste de la région de York

Les personnes qui l'auraient côtoyée lors du voyage les mardi 25 et mercredi 26 février sont priées de contacter la santé publique de York au 1-800-361-5653.

  • Ont voyagé en classe affaires à bord des vols 483/163 de Qatar Airways mardi
  • Étaient à bord du vol 883 d'Air Canada mardi
  • Étaient à l'étage supérieur de l'autobus GO no 40 parti de l'aéroport Pearson en direction est mercredi à 15 h 55
Le Dr Karim Kurji, médecin hygiéniste de la région de York, lors d’une conférence de presse.

Le Dr Karim Kurji, médecin hygiéniste de la région de York

Photo : Radio-Canada

Nous considérons que le risque de transmission dans l’autobus est moins élevé que dans l’avion, a ajouté le Dr Kurji. Il y a une meilleure aération. Les gens y passent beaucoup moins de temps; ils montent et descendent, la période d'exposition est donc beaucoup plus courte.

Les deux autres nouveaux patients ontariens sont une femme dans la cinquantaine et son époux de 69 ans. Ils se sont rendus à une clinique et à un hôpital d’Ajax, à l’est de Toronto.

La santé publique précise que les précautions nécessaires ont été prises et que les trois nouveaux patients sont en quarantaine à la maison.

Coronavirus au Canada

  • Ontario : 11 cas confirmés
  • Colombie-Britannique : 8 cas confirmés
  • Québec : 1 cas confirmé

Ailleurs au pays, le plus récent cas en Colombie-Britannique est une touriste dans la soixantaine venue de Téhéran pour visiter sa famille dans la région de Vancouver.

Vendredi soir, le Québec avait pour sa part confirmé son premier cas de coronavirus.

Ce qu’il faut savoir

  • Le COVID-19 est une nouvelle maladie et il n’existe aucun vaccin pour la prévenir.
  • La maladie se propage de personne à personne lorsqu’il y a un contact étroit entre des sujets.
  • Les symptômes peuvent se manifester jusqu'à 14 jours après une exposition au coronavirus.
  • Pour prévenir la propagation, il est recommandé de se laver souvent les mains et de tousser dans le creux du bras plutôt que dans ses mains.
  • L’utilisation d’un masque n’est pas nécessaire pour les personnes en santé; les personnes qui ressentent des symptômes sont invitées à utiliser un masque pour ne pas contaminer les autres.
  • Il n’existe pas de traitement précis pour les personnes infectées; la majorité d’entre elles se rétabliront d’elles-mêmes.
  • Les symptômes peuvent inclure la fièvre, des difficultés respiratoires, voire une pneumonie. Certaines personnes infectées n’ont aucun symptôme.
  • Selon des données chinoises, la maladie est « bénigne » dans 81 % des cas, « grave » dans 14 % des cas et « critique » dans 5 % des cas.
  • Le risque pour la santé publique est considéré comme faible par Ottawa. Les Canadiens appelés à voyager sont invités à consulter les avertissements d’Affaires mondiales Canada.

Sources : Agence de la santé publique du Canada, Agence France Presse

Pour plus de détails, consultez le site de l'Agence de la santé publique du Canada  (Nouvelle fenêtre)et celui des conseils aux voyageurs (Nouvelle fenêtre) d'Affaires mondiales Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !