•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux courts métrages québécois récompensés à la Berlinale

Deux chiens sont couchés sur un sol poussiéreux.

Le court métrage « Clebs » a été récompensé à la Berlinale.

Photo : La Distributrice de films

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux productions québécoises présentées au Festival international du film de Berlin ont été primées dans la catégorie jeunesse Generation 14plus, vendredi.

La cinéaste montréalaise d'origine suisso-marocaine Halima Ouardiri a remporté l’Ours de cristal du meilleur court métrage dans cette catégorie pour Clebs.

Le court documentaire se déroule dans un refuge d’Agadir, au Maroc, et suit le quotidien suspendu de quelque 750 chiens errants en attente d’adoption, dont la vie est rythmée « par la seule distraction des repas », selon le synopsis publié par le distributeur. L’œuvre trace un parallèle avec la réalité tragique vécue par d’innombrables personnes migrantes à la recherche d’une terre d’accueil.

« Le film combine esthétique et banalité », a écrit le jury composé de jeunes qui a décerné le prix. « Il fait le lien entre la vie quotidienne et la politique. »

Un autre court métrage québécois a reçu une mention d’honneur dans la même catégorie.

Goodbye Golovin, du réalisateur Mathieu Grimard, a impressionné le jury, qui dit avoir débattu passionnément à son sujet. Le film relate l'histoire d’un jeune homme qui se prépare à quitter son pays natal, l’Ukraine, pour aller mener une nouvelle vie ailleurs après la mort de son père. Le court métrage réussit à raconter « une histoire complexe, profonde, en peu de temps », selon le jury.

La déesse des mouches à feu, de la réalisatrice québécoise Anaïs Barbeau-Lavalette, concourait également dans la catégorie Generation 14plus, dans la section des longs métrages. Toutefois, c'est le film Notre-Dame du Nil, d'Atiq Rahimi, qui en a remporté l'Ours de cristal.

Le palmarès de la Berlinale doit être dévoilé samedi soir lors d’une ultime cérémonie de remise de prix. Le jury qui décernera l’Ours d’or du meilleur film, entre autres trophées, est présidé par l’acteur Jeremy Irons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !