•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : un premier cas est officiellement confirmé au Québec

Une personne en blouse blanche et gantée manipule pipette et éprouvettes.

Un premier cas de coronavirus a été confirmé vendredi par les autorités sanitaires du Québec.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec a confirmé vendredi soir un premier cas de coronavirus sur son territoire. L'annonce survient à la suite de l'analyse réalisée par le Laboratoire de microbiologie de Winnipeg.

Il s'agit d'une Montréalaise de 41 ans qui revient d'un voyage en Iran, où elle a vraisemblablement contracté le COVID-19.

C'est la première personne à recevoir un diagnostic positif de coronavirus au Québec. Elle aurait toutefois agi avec « grande prudence », selon les autorités de santé publique.

De retour à Montréal dans un avion en provenance de Doha, au Qatar, elle a porté un masque tout au long du vol. Elle le portait également lorsqu'elle s'est présentée dans une clinique de Verdun, mardi. La patiente a finalement été transférée à l'Hôpital de Verdun.

La personne est arrivée de voyage et s'est elle-même isolée. Pour nous, c'est un cas où la propagation est assez limitée.

Dre Mylène Drouin, directrice régionale, santé publique de Montréal

Le ministère de la Santé a quant à lui confirmé vendredi que le protocole avait été respecté et que « les mesures adéquates » avaient été prises à la clinique, où la patiente a reçu un diagnostic de cas probable de coronavirus, mais aussi à l’hôpital.

La direction de santé publique cherche désormais à identifier et à contacter les passagers du vol qui se trouvaient trois rangées devant et trois rangées derrière cette femme.

La Dre Drouin a d'ailleurs précisé que les autorités sanitaires recevaient aujourd'hui la liste de ces personnes et qu'il leur serait demandé de s'isoler.

Par ailleurs, la santé publique demande également aux gens qui pensent avoir des symptômes de ne pas se précipiter vers les urgences et de composer d'abord le 811.

Il faut absolument que la clinique soit avisée avant que le patient arrive pour que l'on soit capable de se préparer. Protéger les gens dans la salle d'attente et faire en sorte que le personnel mette l'équipement pour se protéger.

Dre Mylène Drouin

Depuis le début de la semaine, tous les nouveaux diagnostics de coronavirus au Canada concernent des gens qui ont séjourné en Iran. Un constat qui fait dire aux médecins que l'Iran sous-estime l'ampleur de l'épidémie sur son territoire.

Il y a probablement plus de cas qui circulent en Iran. Ils n'ont pas la capacité de les dépister ou alors l'intérêt de les déclarer.

Dre Cécile Tremblay, microbiologiste infectiologue au CHUM

Signe d'un manque de préparation, le sous-ministre iranien de la santé est lui-même atteint du virus. Et même s'il présentait déjà des symptômes, il a tenu un point de presse.

Aux États-Unis, le président Trump se montre plus qu'optimiste, suggérant que le coronavirus « disparaîtra comme par miracle ». Ce qui n'est pas l'avis de l'OMS qui estime désormais à « très élevé » les risques d'épidémie mondiale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Société