•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poursuite contre une religieuse et la congrégation de Jésus-Marie de Lamèque

Un accident de la route, la nuit.

Une internaute avait partagé des photos sur les réseaux sociaux de l'accident tragique.

Photo : Facebook / Lisa Chamberlain

Patrick Lacelle

Les enfants de Régine Beaudin, morte dans un accident de la route à Bathurst en même temps que deux religieuses en octobre dernier, intentent une poursuite au civil. Ils poursuivent la religieuse qui était au volant du véhicule ainsi que la congrégation de Jésus-Marie de Lamèque.

Soeur Gisèle Turgeon, 88 ans, soeur Annette Haché, 75 ans, et Régine Noël Beaudin, 64 ans, prenaient la route vers Lamèque le 2 octobre après une journée à Bathurst avec sœur Lucie Paulin et sœur Gabrielle Haché.

Peu après 19 h 30, elles ont tenté de faire demi-tour sur la route 11, près de l’avenue King, selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC). C’est à ce moment qu’un camion a frappé de plein fouet la minifourgonnette conduite par la sœur Lucie Paulin.

Les sœurs Gisèle Turgeon et Annette Haché ainsi que Régine Noël Beaudin ont perdu la vie sur les lieux de l’accident. Les sœurs Lucie Paulin et Gabrielle Haché ont été hospitalisées, mais on ne craignait pas pour leur vie.

L'avocat Basile Chiasson dit que ses clients, Sophie Haché et Yannick Beaudin, sont encore très troublés par la mort de leur mère, Régine Noël Beaudin.

Sophie Haché et Yannick Beaudin ont retenu les services de l’avocat Basile Chiasson afin de déposer leur poursuite. Dans l’avis déposé à la cour, ils affirment avoir subi des pertes pécuniaires en raison de la négligence des défendeurs, c’est-à-dire la conductrice et les propriétaires du véhicule.

C'est une poursuite en négligence où on soulève différentes allégations, mais où au cœur de l'affaire, on affirme que l'accident aurait pu être évité, n'eût été de la négligence de la conductrice.

Basile Chiasson, avocat
La petite église est pleine de fidèles

Environ 200 personnes avaient participé au rassemblement dans l'église de Lamèque, le 3 octobre 2019.

Photo : CBC/Gabrielle Fahmy

La fille et le fils de Régine Noël Beaudin réclament ainsi des dédommagements quant aux frais funéraires de leur mère, des dommages-intérêts et des intérêts sur les montants réclamés.

Selon l'avocat, les plaignants ont deux ans, à partir de la date de l'accident, pour déposer une poursuite. Le temps est donc compté.

On ignore pour l'instant quel montant d'argent pourrait être réclamé.

Il est beaucoup trop tôt pour ce genre de discussion. Pour l'instant, mes gens vivent un deuil intense, a-t-il rapporté.

Basile Chiasson dit que cette poursuite au civil aura des effets thérapeutiques qui aideront ses clients à vivre leur deuil.

Les gens que j'ai représentés au fil des ans, sans exception, dans tous les cas, me disent que c'est dans leur esprit comme si finalement un mauvais chapitre de leur vie se ferme. Peu importe comment ça se finit, [...] ils peuvent ensuite passer à autre chose, a expliqué Me Basile Chiasson.

La sœur Lucie Paulin et la congrégation des religieuses de Jésus-Marie de Lamèque ont refusé de commenter la poursuite, étant donné que l'affaire est devant les tribunaux.

Avec les renseignements de François Vigneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Accident de la route