•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Taxe carbone : Brian Pallister présente ses arguments pour convaincre Ottawa

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, parle aux médias dans cette photo prise le 20 janvier 2020.

« La taxe carbone est injuste et dangereuse pour les Manitobains », a lancé Brian Pallister en conférence de presse vendredi.

Photo : La Presse canadienne / Mike Sudoma

Radio-Canada

Le premier ministre manitobain, Brian Pallister, a présenté vendredi son mémoire des faits et du droit, exposant ses arguments contre la taxe carbone imposée par Ottawa à la province, en vue d’une contestation judiciaire.

Par le biais de ce document de 57 pages, le gouvernement progressiste-conservateur poursuit les négociations avec le fédéral et tente de dénouer l’impasse sur la taxe carbone.

Brian Pallister soutient que le plan de taxation à taux fixe proposé par le Manitoba est meilleur que celui imposé par Ottawa.

Si le gouvernement fédéral persiste, Brian Pallister contestera cette mesure en justice. Le Manitoba a déposé sa plainte constitutionnelle le 24 avril 2019 dans un tribunal fédéral.

La procédure pourrait coûter 1 milliard de dollars à la province, a souligné le premier ministre en conférence de presse vendredi.

J’aurais préféré ne pas en arriver là et que l’on combatte les changements climatiques ensemble au lieu de se battre contre nous-mêmes, a indiqué le premier ministre à la conférence de presse.

Le gouvernement progressiste-conservateur du Manitoba avait tout d'abord proposé une taxe sur le carbone ayant un taux fixe de 25 $ la tonne d'émissions.

Ottawa avait estimé ce taux insuffisant et avait alors imposé sa propre taxe à la province, dont le taux passera de 20 $ la tonne de CO2 en 2019 à 50 $ la tonne en 2022.

Nous sommes certains que le plan que nous avons proposé est meilleur pour l’environnement et aussi pour notre économie, a affirmé Brian Pallister, qui souhaite que la taxe ait un taux fixe.

Ottawa doit respecter les compétences provinciales [...] Ottawa doit respecter les investissements verts du Manitoba, a ajouté le premier ministre.

Brian Pallister dit agir pour les intérêts des Manitobains, mais également pour ceux des habitants d'autres provinces qui s'opposent à la taxe fédérale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique provinciale