•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des services de garde en milieu familial en grève vendredi matin dans la région

Des enfants jouent avec des blocs dans une garderie.

Les services de garde en milieu familial affiliés à la CSN ont fermé leurs portes vendredi matin pour mettre de la pression sur Québec.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Des responsables de services de garde en milieu familial représentées par la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont participé à une demi-journée de grève vendredi matin à Rimouski et dans La Matapédia. L'objectif de cette grève était de faire pression sur le gouvernement provincial dans le cadre des négociations en cours pour le renouvellement de leur convention collective.

La grève, tenue à l'échelle nationale, avait comme objectif de faire pression sur le gouvernement provincial dans le cadre des négociations en cours en vue du renouvellement de leur convention collective.

Les syndiqués sont sans convention collective depuis mars 2019.

Le salaire est l'un des enjeux qui figurent au cœur des négociations, selon la présidente des responsables en milieu familial de la région de Rimouski pour la CSN, Caroline Fournier.

On nous offre 6,5 % pour 5 ans, ce qui équivaut environ à 6 cents par jour d'augmentation. Pour nous, c'est méprisant. On est à bout de souffle.

Caroline Fournier, présidente des responsables en milieu familial de la région de Rimouski pour la CSN

Caroline Fournier soutient que la mobilisation se poursuivra jusqu'à ce qu'elles aient des conditions de travail justes et équitables.

Dans un communiqué, les responsables dénoncent également le manque de place en garderies et le peu d'intérêt du gouvernement pour leur garantir des conditions de travail intéressantes.

Une enfant dans une garderie.

Le syndicat dénonce aussi le manque de place en garderie au Québec.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Elles affirment qu'en quelques années, plus de 20 % des responsables de service de garde ont choisi de quitter la profession.

Les responsables considèrent que les offres gouvernementales proposées jusqu'ici ne permettent pas d'assurer la pérennité du réseau de service de garde québécois en milieu familial.

Le réseau des services de garde en milieu familial accueille près de 92 000 enfants.

Avec les informations d'Édith Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Enfance