•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq employés exposés au cyanure d’hydrogène en une semaine dans une aciérie ontarienne

Une usine sur le bord d’une rivière

L’aciérie Algoma Steel emploie environ 2700 travailleurs.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Radio-Canada

Le syndicat des employés de l’aciérie Algoma de Sault-Sainte-Marie se dit très inquiet des nombreux accidents survenus récemment à l’usine, au cours desquels des employés ont été exposés au cyanure d’hydrogène, un composé chimique pouvant causer la mort.

L’entreprise a confirmé que cinq employés ont été exposés cette semaine à un combustible employé dans la production d’acier dans trois accidents distincts.

Le combustible comprend du cyanure d’hydrogène qui, lorsqu’il est inhalé en grande quantité, peut causer la mort par arrêt respiratoire. 

Selon une porte-parole d’Algoma Steel, les cinq individus en question ont été transportés à l’hôpital pour y être traités et observés et ont d’ailleurs déjà reçu leur congé.

Brenda Stenta ajoute que les mesures de précaution d’usage ont été mises en place et que tous les employés impliqués dans l’entretien des hauts fourneaux ont dû porter de l’équipement de protection supplémentaire pour éviter d’inspirer du cyanure d’hydrogène. 

Un homme assis à un bureau en train d’écrire

Mike Da Prat est président du syndicat des métallos à Sault-Sainte-Marie.

Photo : Radio-Canada

Mais les mesures de l’entreprise sont loin de satisfaire le président du syndicat des travailleurs d’Algoma Steel, Mike Da Prat. 

Lors de la réunion syndicale du 19 février, il a d’ailleurs exprimé ses inquiétudes liées à l’exposition des travailleurs au benzène et au cyanure d’hydrogène.

Nous sommes vraiment insatisfaits des procédures en vigueur actuellement. Nous exigeons qu’elle soient révisées.

Une citation de :Mike Da Prat, président de la section locale 2251 du syndicat des métallos
Une grande chaudière dans laquelle le métal est en fusion

Selon Algoma Steel, des mesures de précaution d’usage ont été mises en place et tous les employés impliqués dans l’entretien des hauts fourneaux doivent porter de l’équipement de protection supplémentaire.

Photo : Jose Saavedra / Reuters

Il dit d’ailleurs avoir soumis une nouvelle demande de rencontre avec les dirigeants d’Algoma Steel vendredi.

Notre position est que ces accidents ne doivent plus jamais se reproduire. Il faut qu’il y a ait des procédés appropriés ainsi que des réparations et de l’équipement adéquats, note M. Da Prat.

Les ministères ontariens du Travail et de l’Environnement disent avoir ouvert une enquête après avoir été avertis des accidents survenus à l’aciérie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !