•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découvrir un métier derrière des lunettes de réalité virtuelle

Hervé Pilon et Gérald Rivard montrent des équipements de réalité virtuelle.

Hervé Pilon, chargé de projet à la Cité des métiers et des talents du Québec, et Gérald Rivard, copropriétaire de VR Code lab, soulignent leur partenariat.

Photo : Flavie Villeneuve

Flavie Villeneuve

La réalité virtuelle sera mise de l’avant afin de contrer la pénurie de main-d’œuvre. L’entreprise saguenéenne VR Code Lab développe une application qui permettra aux utilisateurs d'expérimenter virtuellement des métiers qui pourraient les intéresser.

L'entreprise régionale a remporté un appel d'offre de 100 000 $ pour offrir ce nouveau service à la Cité des métiers et des talents du Québec, un organisme montréalais.

Cette expérience virtuelle permettra particulièrement aux jeunes de mesurer rapidement si les différents types de métiers leur conviennent.

VR Code Lab prévoit un univers futuriste pour l’utilisateur.

Ce sera un mélange de Manhattan et de Tokyo. Il y aura une série d’éléments visuels pour choisir l’un des métiers et quand l’utilisateur va sélectionner l’un d’eux, il se retrouvera directement dans le lieu de travail.

Gérald Rivard, copropriétaire de VR Code lab

Dans un premier temps, trois métiers sont sélectionnés pour la démonstration de la future application de réalité virtuelle.

Il s’agit de spécialiste en traitement des eaux, technicien en électronique et préposé aux bénéficiaires. Des professions parfois méconnues, mais qui sont en grande demande dans la province.

Un employé teste ce qu'il vient de créer.

Cinq autres compagnies de l’extérieur de la région avaient soumissionné sur ce projet, mais le concept de l’équipe saguenéenne se rapprochait plus de la réalité.

Photo : Flavie Villeneuve

Quand on leur demande ce qu’ils veulent faire plus tard, la liste des métiers est très courte, ils ne les connaissent pas nécessairement [...] l’idée c’est un plongeon dans l’univers du métier, ajoute Hervé Pilon, chargé de projet à la Cité des métiers et des talents du Québec.

L’application sera livrée en mai 2020 pour être utilisée dès l’automne prochain auprès des jeunes de niveau secondaire et collégial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Emploi