•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les marchés boursiers terminent la semaine avec une autre forte baisse

Un opérateur de marché à la Bourse de New York.

Les principaux indices étaient en forte baisse vendredi matin à la Bourse de New York.

Photo : The Associated Press / Richard Drew

Radio-Canada

Wall Street a clôturé vendredi sur ses plus lourdes pertes hebdomadaires depuis octobre 2008, au pic de la crise financière mondiale, les investisseurs s'affolant de la propagation du coronavirus dans le monde et de ses conséquences économiques.

À New York, le Dow Jones a perdu 357 points vendredi, pour s'établir à 25 409 points.

L'indice S&P 500 a lâché 24,55 points et a clôturé à 2954,21, tandis que le NASDAQ a gagné 0,89 point pour terminer la journée à 8567,37.

Entre-temps, la Banque centrale américaine s'est dite prête à agir si l'épidémie de nouveau coronavirus menace l'économie du pays, qu'elle juge solide, sur fond d'appels pressants à baisser les taux d'intérêt.

Le président de la Fed, Jerome Powell, a jugé vendredi dans un communiqué que les fondamentaux de l'économie américaine restent solides, bien que le coronavirus pose un risque croissant pour l'activité économique.

Tous les marchés parient désormais sur une baisse des taux lors de la prochaine réunion de la Fed les 17 et 18 mars, là où quelques jours auparavant ils n'en voyaient aucune à l'horizon.

La Bourse de Toronto en correction boursière

L'indice boursier le plus important du Canada a flirté avec la correction après avoir plongé pour une sixième journée consécutive, la pire semaine depuis la crise financière mondiale de 2008.

L'indice composite S&P/TSX a perdu jusqu'à 821 points vendredi et a terminé en baisse de 454,39 points, à 16 263,05.

Rappelons que, jeudi, les marchés boursiers ont été secoués par une forte baisse de valeur des principaux indices dans le monde en raison de la crainte d’une pandémie de coronavirus qui perturbe le transport des marchandises et des personnes dans le monde, en plus de miner la confiance des investisseurs qui redoutent les pertes économiques et les risques accrus que présente cette situation inattendue.

Les principaux indices européens ont aussi connu une dure journée vendredi. À la clôture de la séance, l’indice DAX de la Bourse de Francfort accusait un recul de 3,86 %, soit une perte totale de 12,5 % depuis le début de la semaine.

Le CAC 40 a quant à lui fini la journée en recul de 3,38 %. L’indice londonien FTSE 100 a encaissé pour sa part une perte de 3,40 % de sa valeur en fin de séance, ce qui a porté à 11,32 % ses pertes pour la semaine qui s'achève.

Étant donné la peur qui a gagné les places boursières du monde, les analystes s’attendent à ce que les marchés continuent de chuter au terme de cette semaine qui fut la pire qu’on ait vue sur les marchés depuis la crise financière de 2008.

Avec les informations de Reuters, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bourse

Économie