•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un évadé d'une prison manitobaine retrouvé aux États-Unis, 47 ans plus tard

Le pénitencier fédéral de Stony Mountain.

Le pénitencier fédéral de Stony Mountain est situé à 10 kilomètres au nord de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après avoir disparu pendant plus de 40 ans, un homme qui s’était échappé du pénitencier de Stony Mountain en 1973 a été retrouvé à Sacramento, en Californie.

John Paul Halleux a comparu devant la justice américaine mercredi et devrait rester derrière les barreaux avant son extradition au Canada.

Photo de John Paul Halleux. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

À partir de comparaison d'empreintes digitales et de photos du Service correctionnel du Canada, l'identité de John Paul Halleux a pu être confirmée lors de son arrestation à Sacramento en 2017.

Photo : Cour du district est de la Californie

L’homme qui s'était évadé a utilisé plusieurs identités pour échapper aux autorités pendant 47 ans. Il se faisait notamment appeler Jack Joseph Rivard et Thomas Carl Coy, nom qui appartenait à un enfant de 2 ans, mort le 12 juillet 1949 et qui repose dans un cimetière californien.

John Paul Halleux a été arrêté par la Gendarmerie royale du Canada en mars 1972 pour être entré par effraction dans un parc de transbordement du bois de construction à Fannystelle, à environ 50 km au sud-ouest de Winnipeg. Il a été condamné à deux ans de prison au pénitencier de Stony Mountain.

Le Manitobain avait obtenu une liberté conditionnelle depuis le mois de novembre 1971. Il avait été condamné à quatre ans de prison en Ontario en 1970 pour possession d’instruments en vue de commettre un cambriolage, alors qu'il avait 23 ans.

De multiples identités

Après avoir fui du pénitencier en 1973, John Paul Halleux a fondé une compagnie de camions de remorquage appelée TLC Tow & Transport, sous le nom de Thomas Carl Coy. Selon les commentaires sur le site Internet Yelp, le service fourni était de qualité, et l’homme était très amical .

Les autorités sont finalement retombées sur ses traces le 19 février 2015. Ce jour-là, il s’était présenté comme Thomas Carl Coy au service d'enregistrement des titres de véhicules automobiles de Sacramento.

Selon le document de la cour, il a ainsi obtenu des papiers d’identité d'une agence gouvernementale en utilisant intentionnellement un faux nom.

John Paul Halleux a été finalement arrêté en 2017 à Sacramento. En octobre 2018, les autorités canadiennes ont lancé une demande d'extradition pour qu'il purge le reste de sa peine au Canada, selon le document de la cour.

Le bureau des procureurs du district de Sacramento indique que l’homme comparaîtra une nouvelle fois devant la justice le 11 mars pour faire face à des accusations de parjure et de vol d’identité.

Les procureurs fédéraux américains ont demandé que l’accusé soit détenu jusqu’à son renvoi au Canada, pour éviter qu'il ne s’échappe encore, ce qui mettrait dans l'embarras les autorités américaines dans le déroulement de leurs affaires à l'étranger, selon le document de la cour.

Avec les informations de Nicholas Frew

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Crimes et délits