•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victoire écrasante des libéraux à Orléans et Ottawa-Vanier

Les candidats libéraux Stephen Blais (à gauche) et Lucille Collard (deuxième en partant de la droite) fêtent leur victoire électorale entourés de John Fraser et Amanda Simard. Ils ont tous les bras en l'air.

Les candidats libéraux Stephen Blais (à gauche) et Lucille Collard (deuxième en partant de la droite) fêtent leur victoire électorale entourés de John Fraser et Amanda Simard jeudi soir.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Parti libéral de l’Ontario sort vainqueur des deux élections partielles provinciales qui se tenaient jeudi dans les circonscriptions d’Orléans et d’Ottawa-Vanier. Le scrutin a été marqué par un taux de participation très faible.

Dans la circonscription d'Orléans, Stephen Blais remporte 55,01 % des suffrages, avec 8358 voix d'avance sur sa plus proche adversaire, Nathalie Montgomery, du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario.

C'est une très forte progression par rapport au scrutin de 2018, au cours duquel la libérale Marie-France Lalonde avait remporté 39,05 % des voix.

Lucille Collard remporte la circonscription d'Ottawa-Vanier avec 52,22 % des voix, et 5373 voix d'avance sur Myriam Djilane, du Nouveau Parti démocratique de l'Ontario. En 2018, Nathalie Des Rosiers avait obtenu 42,86 % des suffrages.

Ces deux élections partielles sont marquées par un taux de participation particulièrement faible. À Orléans, il est de 23,53 % et à Ottawa-Vanier, il est de 19,89 %. Il s'agirait de l'un des taux les plus bas jamais enregistrés pour des élections provinciales partielles.

Stephen Blais et Lucille Collard lors de la soirée électorale.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Stephen Blais et Lucille Collard ont remporté les élections provinciales partielles dans Orléans et Ottawa-Vanier.

Photo : Montage photo : Patrick Louiseize

Stephen Blais était jusqu’ici conseiller municipal et président de la Comité des transports de la Ville d’Ottawa.

Dans une précédente version de ce texte, on indiquait que Stephen Blais était président de la Commission du transport en commun de la Ville d’Ottawa. Or, il était plutôt président du Comité des transports.

Lucille Collard officiait comme présidente du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario.

Les premières réactions

Stephen Blais et Lucille Collard ont déjà célébré leurs victoires, ensemble.

La victoire d'aujourd'hui est très importante, cela envoie un message important à Queen's Park : les gens d’Ottawa-Vanier tiennent à leurs valeurs de collaboration et d’inclusion. Ils ne veulent pas les perdre et ce sont les libéraux qui vont maintenir ces valeurs-là, a réagi Lucille Collard.

Les conservateurs et les néo-démocrates ont fait une campagne très négative, nous avons fait une campagne positive sur les enjeux importants pour les résidents d’Orléans, comme le transport, l'infrastructure, la santé et l'éducation. Je pense que les résidents d’Orléans ont choisi un candidat avec un message positif pour s’assurer de faire avancer notre communauté, a pour sa part déclaré Stephen Blais.

Et quand on leur fait remarquer qu'avec seulement huit sièges à Queen's Park, le Parti libéral de l'Ontario est pour le moins moribond, les deux nouveaux députés se veulent optimistes.

Le parti est en reconstruction. Il y a beaucoup d'énergie positive qui circule à travers la province et on va bâtir là-dessus et, en 2022, on va revenir chercher le pouvoir.

Lucille Collard, nouvelle députée provinciale d'Ottawa-Vanier

On a gagné deux circonscriptions. À Orléans, le vote conservateur a diminué de façon extraordinaire et la semaine prochaine, nous allons élire un nouveau chef. Donc, nous ne sommes pas un parti moribond, nous sommes un parti qui avance, a ajouté M. Blais.

Les candidats libéraux Stephen Blais (deuxième en partant de la gauche) et Lucille Collard (quatrième en partant de la gauche) fêtent leur victoire.

Les candidats libéraux Stephen Blais (deuxième en partant de la gauche) et Lucille Collard (quatrième en partant de la gauche) fêtent leur victoire entourés de Marie-France Lalonde, Mona Fortier, John Fraser et Amanda Simard notamment.

Photo : Radio-Canada / Patrick Louiseize

Mona Fortier, députée fédérale d’Ottawa-Vanier, est venue féliciter les deux nouveaux députés libéraux.

Je pense que Doug Ford doit réaliser ce soir que la pression monte. Il y a deux nouveaux joueurs qui font partie de l’équipe libérale. En 2022, il y a une nouvelle élection qui s’en vient et je pense que le momentum est déjà commencé, a-t-elle déclaré.

Je suis fière de voir qu’Orléans voit le potentiel de M. Blais et du Parti libéral de l’Ontario, a réagi de son côté Marie-France Lalonde.

Le Parti libéral de l'Ontario conserve ses deux sièges

Ces élections partielles ont été organisées à la suite des démissions de deux députées provinciales libérales.

Nathalie Des Rosiers représentait la circonscription d'Ottawa-Vanier à Queen's Park jusqu'en juillet dernier. Elle a quitté ses fonctions de députée pour devenir directrice au Collège Massey à Toronto.

Marie-France Lalonde représentait, elle, la circonscription d’Orléans. Députée provinciale depuis 2014, elle a fait le saut en politique fédérale lors des élections d'octobre 2019.

Le Parti libéral de l’Ontario conserve donc deux des huit sièges qui lui restent à l'Assemblée législative de l’Ontario, après sa déroute électorale de 2018.

Avec les informations de Gilles Taillon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale