•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Théâtre Montcalm : 30 ans à rassembler la communauté de Saint-Jean-Baptiste

Plan large de trois comédiens du Théâtre Montcalm sur scène.

La pièce « Sans toit ni loi » de Chantal Cadieux est à l'affiche cette fin de semaine au Théâtre Montcalm.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Loiselle

Rosalie Loiselle

Après 30 ans, le Théâtre Montcalm divertit toujours autant la communauté manitobaine de Saint-Jean-Baptiste qu’au premier jour.

Cette fin de semaine, c’est la pièce Sans toit ni loi, de Chantal Cadieux qui sera à l’affiche.

Julie Legal est une des comédiennes du théâtre depuis une dizaine d’années. Je suis absolument toujours émerveillée justement par le fait que ça existe, ça, ici.

Les débuts du Théâtre Montcalm remontent à un appel lancé par le Cercle Molière aux différentes paroisses du Manitoba pour faire du théâtre communautaire. Après trois ans passés à écrire des pièces originales d’une trentaine de minutes, le Théâtre Montcalm a senti le besoin d’aller plus loin et a commencé à présenter des pièces plus longues et plus connues.

Denis Foidart est metteur en scène et est actif dans la troupe de théâtre depuis ses débuts. D’après lui, l’importance du Théâtre Montcalm vient surtout de son rapport à la langue française : C’est une autre façon de promouvoir notre culture, l’importance de la culture francophone.

C’est la grande activité rassembleuse en français dans notre communauté.

Julie Legal, comédienne

De plus, la troupe doit travailler fort en soirée ou en fin de semaine pour organiser ses présentations annuelles. Tout le monde a d’autres emplois. Tout le monde a des familles. Mais on vient ici, on travaille fort puis on essaie de créer quelque chose de vraiment bon, dit Mme Legal, qui est enseignante en plus d’être comédienne.

Et ce n’est que la communauté de Saint-Jean-Baptiste qui en profite. Selon M. Foidart, plusieurs habitants des villages environnants se déplacent pour assister à leurs présentations. Le Théatre Montcalm a quand même une réputation qui va plus loin que ça. Il y a des gens d’ailleurs, de Saint-Georges, de Sainte-Anne, etc. qui sont toujours là pour nous supporter et qui seraient bien déçus si on arrêtait, ajoute-t-il.

Entre les spectateurs venus d’ailleurs et les jeunes de la communauté, leur public est toujours en renouvellement, selon Mme Legal. Une fois que les gens viennent, ils continuent à revenir, mais je pense qu’on a des nouveaux visages aussi. Moi, j’enseigne à l’école, et les élèves viennent comme bénévoles, et ensuite ils continuent à venir après. On ne perd pas de gens, on en ajoute.

La troupe présente surtout des comédies, car, d’après M. Foidart, c'est le remède parfait pour le blues de l’hiver. On prend à coeur notre public, ça fait qu’on leur offre ce qu’il aime voir.

Le metteur en scène est sûr que les comédiens vont entendre beaucoup de bruit provenant de la foule. Non seulement que nous espérons qu’ils vont rire, on sait qu’ils vont rire.

Sans toit ni loi est présenté à la Salle centenaire Saint-Jean-Baptiste du 28 février au 1er mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Théâtre