•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La région acadienne d’Argyle ne se fusionnera pas à Yarmouth

Argyle a étudié la possibilité d'une fusion municipale avec Yarmouth.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Blanchet

Radio-Canada

La Municipalité d'Argyle, en Nouvelle-Écosse, ne sera pas fusionnée à Yarmouth.

Les conseillers de la municipalité acadienne ont discuté du projet et ont déterminé que la communauté n'était pas prête.

Nos résidents ne sont tout simplement pas prêts à la consolidation ou à l’amalgamation, et ce conseil non plus, a déclaré mercredi le préfet d’Argyle, Danny Muise.

Il estime néanmoins que des changements sont nécessaires pour améliorer les services à la population. Des modifications à la structure de gouvernance de la Municipalité seront examinés. Ses partenariats régionaux également.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse avait suggéré à Argyle et Yarmouth d’étudier la possibilité d’une fusion avant les élections municipales du 17 octobre prochain.

Une fusion dans l’avenir n’est pas nécessairement exclue. Le conseil municipal a toutefois jugé ne pas détenir suffisamment d’informations pour envisager une fusion dans l’immédiat, ou pour informer adéquatement la communauté à ce propos.

Environ la moitié des quelque 7800 résidents d’Argyle sont francophones. Huit de ses neuf conseillers municipaux parlent français.

Des pourparlers avaient été entamés en décembre avec la région anglophone voisine de Yarmouth. Argyle est un peu plus craintive, confiait alors le directeur général de la Municipalité d’Argyle, Alain Muise. Nous n'avons pas nécessairement les mêmes intérêts financiers ou langage, ni culture. Nous sommes essentiellement distincts de plusieurs façons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Affaires municipales