•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de calories pour vivre plus longtemps?

Radio-Canada

Des chercheurs américains démontrent que réduire la quantité de calories consommées prolonge la vie des souris, même quand cette réduction intervient à un âge avancé.

Des chercheurs américains de la California university ont démontré que réduire la quantité de calories consommées prolonge la vie des souris, même quand cette baisse intervient tardivement.

L'équipe de recherche démontre ainsi que réduire l'apport calorifique à un âge déjà avancé porte ses fruits immédiatement.

La vie des rongeurs est prolongée d'environ six mois et la progression du cancer ralentie, puisque la réduction de calories freine aussi la croissance des tumeurs.

Ces résultats contredisent d'autres études qui avaient démontré que la réduction doit intervenir à un jeune âge. Les données recueillies montrent que les souris mises au régime ont exprimé le même gène dans le foie que celles qui avaient commencé le régime basses calories dans leur jeunesse. L'expression de ce gène s'est de nouveau modifiée pour revenir à la situation antérieure quand le régime a été arrêté.

Les résultats complets sont publiés dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.