•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beckie Scott, par des poussières

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les compétitions se sont drôlement corsées, mercredi, aux Championnats canadiens de ski de fond, à Charlo au Nouveau-Brunswick.

17 mars 2004 - Les compétitions se sont drôlement corsées, mercredi, aux Championnats canadiens de ski de fond, à Charlo au Nouveau-Brunswick.

L'Albertaine Beckie Scott s'est de nouveau imposée, cette fois dans la poursuite féminine de 10 km (style libre), mais son avance n'a été que d'un dixième de seconde sur sa coéquipière de l'équipe nationale, Sara Renner.

Comme la veille dans le 5 km classique, Milaine Thériault, qui skie devant les siens, a complété le podium, à 1 min 41 s de Scott.

Scénario identique chez les messieurs. La poursuite de 15 km s'est réglée par un tout petit dixième de seconde à la faveur du Russe Ivan Babikov sur le Québécois Chris Jeffries.

Plus d'une minute derrière, en 3e place, s'est pointé George Grey, de la Colombie-Britannique.

Harvey, à la bonne heure!

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, fort heureusement, pour le jeune Alex Harvey, âgé de 15 ans.

Après avoir raté le départ de la course, mardi, il s'est bien repris mercredi en enlevant le 7,5 km style libre chez les garçons juvéniles.

Encore là, l'arrivée fut serrée: 8 dixièmes de seconde d'avance sur l'Albertain Haakon Lenes.

« Comme il m'avait devancé de 15 secondes lors de la première manche, je partais donc 15 secondes après lui dans la seconde manche, d'expliquer Alex. Je l'ai rejoint, puis dépassé, mais il s'est accroché en se servant de moi comme d'un écran. Nous avons fini ça au sprint. » L'écran est notre traduction de « en profitant de ma draft »!

Les Championnats font relâche, jeudi, journée d'entraînement pour tous les athlètes. Les compétitions reprendront vendredi.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.