•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nucléaire : la Libye signe le Traité de non-prolifération

Radio-Canada

Poursuivant sa politique d'ouverture, le gouvernement libyen a signé le protocole additionnel du Traité de non-prolifération nucléaire qui permet des inspections surprises des installations nucléaires du pays.

La Libye a franchi, mercredi, une nouvelle étape vers sa réintégration dans la communauté internationale en signant, à Vienne, le protocole additionnel du Traité de non-prolifération nucléaire.

Cette adhésion au traité permettra désormais à des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de mener des inspections surprises et plus poussées des installations nucléaires libyennes.

En décembre dernier, le gouvernement de Mouamar Khadafi a annoncé qu'il renonçait à tous ses programmes d'armes de destruction massive, après neuf mois de négociations secrètes avec les États-Unis et la Grande-Bretagne.

La Libye a obtenu en échange de son adhésion au Traité de non-prolifération des avantages politiques, économiques et militaires, ainsi que la fin de son isolement international.

Aucun thème sélectionné