•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Japon: pleins feux sur la secte Aum

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La police nipponne lance une vaste opération contre la secte Aum Vérité Suprême, responsable de l'attentat meurtrier au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995.

Quelque 200 policiers ont perquisitionné, lundi, les locaux de la secte Aum Vérité Suprême. Le groupe est notamment responsable de l'attentat meurtrier au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995, qui avait coûté la vie à 12 personnes et fait des milliers de blessés. Les policiers ont ainsi fouillé 11 bureaux et salles dans tout le Japon.

Cette opération policière est la plus spectaculaire depuis la renaissance de la secte comme «nouveau groupe religieux» fin 1999, alors rebaptisée «Aleph». Aum Vérité Suprême était une secte mêlant mysticisme hindou, croyances primitives bouddhistes et visions apocalyptiques révolutionnaires

Un verdict attendu

Le verdict contre le mystérieux fondateur de la secte est attendu le 27 février après plus de sept ans de procédure. Asahara, 48 ans, de son vrai nom Chizuo Matsumoto, risque la peine de mort par pendaison. Il est accusé de la mort de 27 personnes et d'avoir organisé une dizaine de crimes, dont l'attaque au gaz sarin et l'assassinat de la famille d'un avocat ennemi juré de la secte en 1989. Ses avocats ont plaidé non coupable, rejetant tout le blâme sur ses disciples.

11 fidèles d'Aum ont déjà été condamnés à la pendaison. Aucun n'a été exécuté.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.