•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des feux près des voies ferrées lors des passages de trains du CN à Tyendinaga

De la fumée noire sort d'un feu de pallettes de bois au bord d'une voie ferrée

Plusieurs feux ont été allumés sur les abords des voies ferrées du CN au niveau du « camp B » érigé par des manifestants mohawk de Tyendinaga au cours de la journée de jeudi.

Photo : Radio-Canada / Michael Cole

Radio-Canada

Des palettes en flammes ont accompagné jeudi le passage de certains trains du Canadien National (CN) à Tyendinaga, en Ontario.

Les manifestants de Tyendinaga tentent ainsi à nouveau de perturber le trafic ferroviaire.

Les tensions entre les Autochtones, installés d'un côté des rails, et les agents de la Police provinciale de l'Ontario (PPO), qui se tiennent positionnés de l'autre côté, sont restées vives, trois jours après le démantèlement d'un premier camp mohawk à Tyendinaga.

Quelques palettes de bois ont été jetées sur le chemin de fer au cours de la journée. Des officiers de police les ont retirées avant le passage du train suivant.

Un homme avec un bidon d'essence marchant vers un train en marche.

Des palettes de bois sont brulées près des trains qui passent sur la voie ferrée

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

Le CN a tenté de relancer, hier matin, son service de transport de marchandises en Ontario. Au moment de mettre en ligne, une douzaine de trains avaient emprunté les voies jeudi. En temps normal, 14 trains du CN circulent sur ces voies chaque jour.

Un camp avec des palettes de bois en bordure de la voie ferrée sur laquelle un train passe.

Le 2e campement mohawk à Tyendinaga.

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

Les manifestants autochtones ont installé un deuxième campement près de la voie ferrée, mais du côté de la réserve mohawk, à l'est du camp démantelé lundi.

Pas de reprise du trafic VIA Rail en vue

Dans un courriel à Radio-Canada, une porte-parole de VIA Rail indique continuer à travailler avec le CN afin que le service puisse reprendre de façon fluide et ordonnée dès que possible une fois que la situation sera résolue.

Les trains de marchandise en attente qui se sont accumulés sur le réseau depuis le début du blocage entraînent une importante congestion qui doit d’abord être libérée.

Dix manifestants accusés

Par ailleurs, les 10 manifestants mohawks arrêtés lundi par la PPO ont été accusés de méfait dépassant les 5 000 $, de désobéissance à un ordre de la Cour et d’entrée sur l’emprise d’une ligne de chemin de fer.

Trois d’entre eux font également face à des accusations de résistance lors de leur arrestation.

Les manifestants au bord des voies ferrées disent qu'ils ne quitteront les lieux que lorsque la Gendarmerie royale du Canada se sera retirée du territoire des Wet'suwet'en, en Colombie-Britannique, dont les chefs héréditaires s'opposent au projet de gazoduc Coastal GasLin

Ces tensions surviennent au moment où une rencontre entre la ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, et les chefs héréditaires wet'suwet'en doit se tenir jeudi en Colombie-Britannique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Autochtones