•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travaux sur l'Héritage 1 : 2 MRC acceptent de payer d'éventuels dépassements de coûts

Le navire amarré dans une baie, à marrée basse. En arrière-plan, la ville de Trois-Pistoles.

Le traversier l'Héritage 1 amarré à Trois-Pistoles. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Les MRC de la Haute-Côte-Nord et des Basques s'engagent à payer d'éventuels dépassements de coûts pour les travaux à venir sur le traversier l'Héritage 1 qui fait la navette entre leurs deux rives.

Dans des résolutions adoptées au cours des dernières semaines, les élus de ces deux MRC ont confirmé qu'ils pourraient débloquer des fonds pouvant aller jusqu'à 1 million de dollars pour celle des Basques et de 100 000 $ pour celle de la Haute-Côte-Nord. Mais pour ce faire, ils doivent obtenir l'approbation du ministère des Affaires municipales du Québec.

Selon le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, les élus pourraient assumer une partie de la facture dans le cas où la Compagnie de navigation des Basques ne pourrait pas emprunter assez d'argent pour payer les sommes qui ne seront pas couvertes par une éventuelle subvention du gouvernement provincial.

On avait déjà fait cette promesse dans une lettre. Mais le MTQ voulait qu'une résolution soit adoptée pour officialiser notre offre.

Bertin Denis, préfet de la MRC des Basques

De son côté, la préfète de la MRC de la Haute-Côte-Nord, Micheline Anctil, pense qu'avec ces résolutions le gouvernement du Québec a tout en main pour répondre positivement à la demande de la Compagnie de navigation des Basques.

La mairesse de Forestville, Micheline Anctil, assise à son bureau.

La mairesse de Forestville, Micheline Anctil

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Les résolutions des MRC sont les dernières pièces du casse-tête qui manquaient pour répondre aux exigences du gouvernement.

Micheline Anctil, préfète de la MRC de la Haute-Côte-Nord

Les élus espèrent que le ministère des Transports du Québec décidera rapidement s'il subventionne ou non les travaux en cale sèche de l'Héritage 1. Sans ces travaux, dont l'évaluation est de 5 millions à 6 millions de dollars, le traversier qui fait le lien entre Trois-Pistoles et Les Escoumins ne pourra pas obtenir une nouvelle certification de Transports Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Développement économique