•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrêt des procédures dans le dossier d'Érik Pitre

Érik Pitre au palais de justice de Rimouski (Archives)

Érik Pitre au palais de justice de Rimouski (Archives)

Photo : Radio-Canada

Édith Drouin

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a demandé un nolle prosequi, l'arrêt des procédures, dans le dossier d’Érik Pitre mercredi, au palais de justice de Rimouski.

Le Néo-Brunswickois de 20 ans était accusé de voies de fait graves en lien avec une agression survenue le 21 juillet au centre-ville de Rimouski.

L'enquête préliminaire d’une journée qui devait avoir lieu ce jeudi est donc annulée.

Un nolle prosequi permet toutefois au DPCP de reprendre les procédures judiciaires dans un délai d'un an suivant son dépôt.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers