•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le propriétaire du Zoo de Falardeau brise le silence

Dominic Gagnon et Daniel Gagnon en conférence de presse.

L'avocat Dominic Bouchard et le propriétaire du Zoo de Falardeau, Daniel Gagnon, en conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

Radio-Canada

Le propriétaire du Zoo de Falardeau, Daniel Gagnon, a expédié des mises en demeure à cinq ex-employées à la suite des allégations de cruauté et de maltraitance envers les animaux qui ont fait les manchettes il y a une semaine.

Accompagné de son avocat, l’homme d’affaires a livré sa version des faits pour la toute première fois depuis qu’il est plongé dans la tourmente.

Notre équipe a été injustement accusée et grandement affectée.

Daniel Gagnon, propriétaire du Zoo de Falardeau

Daniel Gagnon nie toutes les allégations en bloc. Le nom du Zoo de Falardeau a été sali. Mon nom a été sali, indique-t-il.

En plus des mises en demeure, il a même fait une plainte auprès de la Sûreté du Québec (SQ) parce qu’une ancienne employée aurait menacé d’incendier certains bâtiments du zoo.

Un raton laveur s'accroche à un grillage.

Un raton laveur regarde les visiteurs à travers le grillage au Zoo de Falardeau.

Photo : Radio-Canada

La SQ et les agents de la protection de la faune enquêtent présentement sur le jardin zoologique et ses deux propriétaires, Daniel Gagnon et Suzie Girard.

Dans une enquête menée par le journal Le Quotidien, des ex-employés de l’établissement racontaient que des animaux étaient morts de froid, que des bébés étaient exploités et que d’autres animaux manquaient de soins adéquats.

D'après les informations de Mélissa Savoie-Soulières

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Société