•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de l’impôt foncier pour 244 000 propriétés au Nouveau-Brunswick

Le logo de Service Nouveau-Brunswick dans une fenêtre de leur bureau.

Service Nouveau-Brunswick fait l'envoie de 470 000 évaluations foncières chaque année, le 1er mars.

Photo : Radio-Canada / Daniel McHardie/CBC

Radio-Canada

Des milliers de propriétaires au Nouveau-Brunswick vont bientôt recevoir leur avis d’évaluation et d’augmentation de l’impôt foncier qui seront mis à la poste la semaine prochaine, mais non les propriétaires de certaines papetières qui doivent attendre encore.

La réévaluation foncière de six grandes usines à la demande du premier ministre Blaine Higgs devrait s’achever plus tard cet été, explique une porte-parole de Service NB.

Service NB expédie les avis d’évaluation foncière et les factures d’impôts fonciers le 1er mars, chaque année.

Seulement 430 000 propriétés sont soumises aux fluctuations du marché immobilier et l’évaluation foncière augmente cette année dans 244 000 cas. La hausse touche 60 000 propriétés de plus que l’an dernier.

La hausse est faible dans la plupart des cas, selon Service NB, mais elle s’élève à au moins 5 % dans le cas de 28 000 propriétés.

Une maison sur un terrain inondé.

Le village de Gagetown a vu la valeur de ses propriétés chuter après les inondations de 2018, mais en 2020, celles-ci connaissent une augmentation de 4,4 %.

Photo : Radio-Canada / Catherine Harrop/CBC

Par contre, l’évaluation foncière diminue dans le cas de 89 000 propriétés et elle demeure inchangée dans le cas de 136 000 autres propriétés.

Les propriétés touchées par les augmentations se trouvent un peu partout dans la province, mais une région en particulier, le Haut-Madawaska, doit s’attendre à une hausse moyenne de 6,8 % à la suite d’une inspection des propriétés effectuée l’an dernier.

Six papetières en attente

Les papetières à Atholville, Edmundston, Lake Utopia, Nackawic et deux à Saint-Jean attendent de connaître une hausse.

Service NB leur avait accordé une baisse en 2013 à cause d’un effondrement du marché à l’échelle internationale. Ces entreprises ont ainsi économisé 5,9 millions de dollars par année. Une grande partie de cet argent allait aux communautés où elles se trouvent.

Service NB a annoncé l'an dernier qu’elle révisait ces réductions au cas où les conditions du marché du papier s’étaient suffisamment améliorées pour en éliminer.

Le député libéral de Saint-Jean, Gerry Lowe, a indiqué la semaine dernière qu’il pourrait appuyer le budget du gouvernement progressiste-conservateur de Blaine Higgs s’il comprenait une réforme de l’impôt foncier pour l’industrie lourde. Il avait précisément mentionné la réduction d'impôts fonciers de 2013.

Le premier ministre Higgs a dit qu'il avait demandé une révision et que la province évalue activement toutes les industries et examine la possibilité d'une taxation équitable.

Mais Service NB affirme que le travail de révision se poursuit dans le but d’être terminé au 1er septembre. Tout changement qui découlerait de cet exercice n'entrera en vigueur qu’en 2021.

Avec les renseignements de Robert Jones, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !