•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grèves des enseignants : nouveaux ratés du programme provincial d’indemnités aux parents

Vue de dos d'une jeune fille en train de réaliser des calculs mathématiques sur un tableau noir.

(archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Des parents d’élèves reçoivent des courriels de rejet de leurs demandes d’aide financière pour les services de garde lors des jours de grève dans l’éducation.

Certains parents ontariens font face à des problèmes avec le système de compensation financière du ministère de l’Éducation pour les journées d’école perdues lors des grèves des enseignants.

Certaines demandes en ligne sont refusées en raison des informations fournies au moment de leur application. La province a envoyé des courriels qui indiquent que les informations concernant leur enfant ne peuvent pas être vérifiées, même s’ils remplissent de fait les critères d’admissibilité.

Le gouvernement Ford a mis en place depuis le 15 janvier une aide de 25 $ à 60 $ par jour aux parents devant avoir recours à des services de garde d’urgence si l’école de leur enfant reste fermée lors des débrayages des enseignants de la province.

Sur le formulaire de demande disponible sur le site Ontario.ca, les parents doivent indiquer le nom de l’enfant, son conseil scolaire, son école, ainsi que leurs coordonnées postales et téléphoniques.

Les informations que vous avez fournies sur votre enfant n'ont pas pu être vérifiées par rapport aux dossiers de notre ministère, peut-on lire sur les courriels de rejet. Nous avons supprimé votre candidature du système afin que vous puissiez en soumettre une autre.

La porte-parole du ministère de l’Éducation, Ingrid Anderson, n’a pas été en mesure de communiquer combien de demandes ont été refusées pour ce motif.

Les rejets se produisent lorsque les informations soumises dans la demande ne correspondent pas aux dossiers du ministère, a-t-elle déclaré dans un courriel à CBC.

Les parents sont encouragés à vérifier auprès de l'école de leur enfant pour vérifier les informations qu'ils ont dans le dossier et s'assurer qu'ils correspondent aux informations contenues dans leur demande.

Ingrid Anderson, porte-parole du ministère de l'Éducation

Les courriels de refus encouragent les parents à téléphoner à un service d'assistance téléphonique gratuit s'ils ont des questions. Cependant, la ligne connaissait un tel volume d'appels mercredi qu'il était souvent impossible d’accéder à l’assistance.

Le service a traité 1600 appels mardi, selon le ministère.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Éducation