•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vidéotron veut étendre son réseau de fibre optique dans les Comtés unis de Prescott et Russell

Une personne utilise un téléphone devant un clavier d'ordinateur portable.

Le fournisseur veut déployer un réseau d’un peu plus de 880 kilomètres de fibre optique (archives).

Photo : iStock

Denis Babin

L’entreprise québécoise de télécommunications Vidéotron veut élargir son offre de services dans les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR). Elle a fait part de ses intentions aux maires de la région lors d’une réunion à L’Orignal mercredi matin.

Le fournisseur, qui dessert déjà le secteur de Rockland, veut déployer un réseau d’un peu plus de 880 kilomètres de fibre optique afin de desservir d’autres communautés des CUPR.

Ce projet permettrait à l’entreprise d’offrir un service Internet haute vitesse à un peu plus de 5 700 nouveaux clients potentiels.

Quand on analyse les projets, on veut s’assurer que […] ce qu’on va pouvoir déployer, ça va être égal dans tous les secteurs [que l’on] dessert. Donc, que vous soyez au centre-ville de Montréal, que vous soyez à Rockland, [ce sont] les mêmes services et c’est la même grille tarifaire. Ce n’est parce qu’on est en région […] que les grilles tarifaires sont différentes, a expliqué la directrice Exploitation réseau chez Vidéotron, Brigitte Dupuis, lors de la rencontre.

Comme dans bien des régions rurales, l’accessibilité à l’Internet haute vitesse demeure un enjeu important dans les CUPR.

Demande de financement

Sans surprise, les maires de la région ont été réceptifs à cette offre lors de la présentation.

[Ce projet], c’est une bonne nouvelle, parce qu’il faut que [le service] soit amélioré. Je regarde seulement à Rockland. Il y a certains commerces d’un côté d’une rue qui ont le service. L’autre côté de la rue, [d’autres commerces] ont de la misère à en avoir, raconte le maire de la Cité de Clarence-Rockland, Guy Desjardins.

Si Vidéotron cherche à obtenir le soutien des maires des CUPR, c’est que la compagnie a l’intention de déposer une demande de subvention en vertu du Fonds du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) pour la large bande.

Le directeur général des CUPR, Stéphane Parisien, a toutefois rappelé aux maires de demeurer vigilants lorsque leur appui est sollicité pour un projet semblable.

Nous, les CUPR, on peut entretenir des résolutions pour tous les joueurs [des télécommunications]. Mais à un moment donné, on ne peut pas appuyer 50 compagnies. Il va falloir […] aussi être conscient de ce [qu’un tel projet] peut apporter dans [les CUPR]. Et pour le moment, ce n’est pas clair exactement ce que ça peut apporter, a indiqué Stéphane Parisien.

À l’instar des autres fournisseurs, Vidéotron a jusqu’au 27 mars prochain pour déposer une demande de financement auprès du CRTC dans le cadre de ce programme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Internet