•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Restigouche n’a pas dit son dernier mot sur le transfert du centre pour jeunes

Le maire de Balmoral, au Nouveau-Brunswick, Charles Bernard.

Charles Bernard est maire de Balmoral et président du Forum des maires du Restigouche.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Radio-Canada

Des leaders du Restigouche demandent la tenue d’une rencontre avec le premier ministre Blaine Higgs pour le convaincre de garder le centre d'excellence en santé mentale pour les jeunes à Campbellton.

Réunis en rencontre privée plus tôt cette semaine, ces leaders croient que la décision annoncée en décembre de relocaliser le centre vers Moncton est politique.

Ils estiment aussi que le premier ministre n'a pas obtenu toute l'information nécessaire avant d'approuver cette décision de son ministre de la Santé.

Le président du Forum des maires du Restigouche, Charles Bernard, exige une rencontre avec le gouvernement Higgs d’ici le 10 mars pour discuter du dossier en profondeur.

Une quarantaine d’élus, de représentants d’organismes et de militants ont participé à la réunion, dont les chambres de commerce de Kedgwick et Campbellton, les clubs Rotary, les clubs Richelieu, des élus municipaux, des élus des DSL.

Les gens [présents à la rencontre] étaient très positifs et très solidaires du dossier.

Charles Bernard, maire de Balmoral et président du Forum des maires du Restigouche

Les résultats de cette rencontre feront foi de la suite des choses, selon M. Bernard.

Si le gouvernement ne veut pas bouger, on revient à la population, pis la population à ce moment-là décidera des actions qu'on va poser, affirme-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Établissement de santé