•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau procès pour un résident de Hamilton qui a tué un Autochtone

Un homme sur un trottoir

Peter Khill alors qu'il sortait du palais de justice lors du procès en 2018.

Photo : La Presse canadienne / Colin Perkel

Jean-Philippe Nadeau

La Cour d'appel de l'Ontario ordonne un nouveau procès pour Peter Khill, qui a été acquitté en juin 2018 du meurtre d'un Autochtone des Six Nations en 2016, à Hamilton. L'ancien réserviste de 30 ans avançait la légitime défense, parce qu'il disait avoir surpris Jon Styres en train de voler son véhicule.

La cause n'est pas sans rappeler celle de Colten Boushie qui avait été tué par un agriculteur de la Saskatchewan en août 2016. Gerald Stanley avait été acquitté du meurtre non prémédité du jeune Autochtone de 22 ans au terme de son procès en février 2018.

Peter Khill avait lui aussi admis qu'il avait tiré à deux reprises à bout portant sur Jon Styres, la nuit du 4 février 2016, dans son entrée de garage à son domicile près de Hamilton.

À l'époque, la défense avait notamment expliqué lors du procès que son client avait suivi son entraînement militaire lorsqu'il avait vu un homme qui semblait voler son véhicule et qu'il croyait armé.

Photo d'un homme qui tient une femme par l'épaule sur la plage.

Jon Styres, un Autochtone des Six-Nations, a été tué le 4 février 2016.

Photo : Facebook

Dans sa décision, la Cour d'appel de l'Ontario a donné raison mercredi à la Couronne, qui en appelait du verdict d'acquittement. L'appel avait été entendu en septembre 2019.

La Couronne soutient que le juge de première instance a commis des erreurs dans ses instructions au jury au sujet de l'état d'esprit dans lequel se trouvait l'accusé cette nuit-là. Le magistrat aurait dû suggérer aux jurés d'examiner la conduite de l'accusé avant qu'il n'ouvre le feu sur la victime pour déterminer le caractère raisonnable de son geste, écrit-elle.

Photo de deux véhicules de police devant une demeure

Le corps de Jon Styres a été trouvé près de cette demeure à Glanbrook.

Photo : CBC/Tucker Wilson

La Couronne soutenait que le juge n'avait effectivement pas abordé l'aspect de la confrontation qui avait précédé le meurtre.

La Cour d'appel est du même avis. Le rôle de M. Khill dans les moments qui ont précédé sa décision d'ouvrir le feu a probablement été un facteur significatif dans son évaluation du caractère raisonnable de la situation, poursuit le juge Doherty de la Cour d'appel.

Le procès avait toutefois démontré que le racisme n'avait joué aucun rôle dans la décision de Khill de tirer sur le jeune Autochtone de 29 ans, puisqu'il n'a jamais été prouvé que l'accusé connaissait le statut de la victime.

Dans un communiqué, la défense affirme que son client est innocent, qu'il avait bien agi par légitime défense et qu'il n'avait aucune intention criminelle. Elle dit vouloir étudier le jugement et elle n'écarte pas la possibilité d'interjeter appel devant la Cour suprême du Canada.

La famille de Jon Styres poursuit Peter Khill au civil pour la somme de 2 millions de dollars en dommages et intérêts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Crimes et délits