•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un homme devant des drapeaux canadiens devant un micro.

Le cas ontarien est celui d'une femme dans la soixantaine qui a voyagé en Iran récemment, a annoncé le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams.

Photo : Chaîne de l'Assemblée législative de l'Ontario

Radio-Canada

Les autorités de la santé publique en Ontario font état d'un autre cas présumé de coronavirus dans la province, ce qui porte à 5 le nombre de cas présumés ou confirmés en Ontario et à 12 le nombre total de cas au pays.

Le dernier cas ontarien est celui d'une femme dans la soixantaine qui a voyagé en Iran récemment.

Elle s'est présentée à l'urgence de l'Hôpital Sunnybrook, à Toronto, le 24 février. Il ressort de l'enquête à ce point-ci que l'individu est rentré au Canada le 15 février, puis s'est présenté aux urgences de l'hôpital le 24 février, a signalé la médecin hygiéniste en chef de Toronto, la Dre Eileen De Villa.

La patiente a alors été placée en isolement à l'hôpital avec toutes les précautions appropriées, selon la santé publique. Il n'y a aucun risque pour les autres personnes présentes à l'urgence ce jour-là, assure l'Hôpital Sunnybrook.

La sexagénaire est retournée le jour même à la maison, où elle reste en quarantaine, ajoutent les autorités.

Un premier test mené en Ontario indique que la femme a contracté le COVID-19. La santé publique attend une confirmation du Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg.

Les autorités doivent aussi effectuer un suivi auprès des personnes avec lesquelles la sexagénaire aurait pu être en contact étroit.

L'Hôpital Sunnybrook signale que les critères élargis de dépistage du coronavirus au Canada — visant les voyageurs revenant des différents pays où il y a eu transmission du virus, pas seulement la Chine — ont contribué à la détection de ce cas.

Des cas en Ontario et en Colombie-Britannique

En plus des cinq cas présumés ou confirmés de coronavirus en Ontario, la Colombie-Britannique comporte sept cas confirmés d'infection.

En Ontario, trois des quatre cas confirmés, soit un couple et une étudiante universitaire qui avaient voyagé en Chine, sont guéris.

Ils ont eu des résultats négatifs à deux tests de dépistage menés à 24 heures d'intervalle.

La Dre Eileen De Villa encourage le public à s'informer auprès des institutions officielles et a rappelé les mesures de précaution à prendre.

Les meilleures choses que les gens peuvent faire sont de suivre les conseils préconisés pour la saison du rhume et de la grippe, des choses comme se laver les mains ou utiliser un antibactérien à base d'alcool si les installations de lavage des mains ne sont pas disponibles, essayer de ne pas toucher son visage avec ses mains, couvrir sa toux ou ses éternuements, et bien sûr rester à la maison si on est malade, a expliqué la Dre Eileen De Villa.

En ce qui concerne les voyageurs aériens, le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams, leur conseille aussi de se tenir informés de la situation relativement à leur destination.

Mon conseil général aux personnes qui voyagent à l'étranger est d'être informées; ce serait au public de faire ses propres évaluations des situations avant d'investir son temps, son argent et sa santé… Si vous avez des raisons de voyager en Chine, vous devriez reporter ce voyage. Nous n'avons pas encore établi d'interdiction sur des voyages, nous attendons les conseils de l'Organisation mondiale de la santé, a-t-il déclaré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Santé publique