•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le défi de trouver un appartement adapté dans la région

L'homme et son fils qui se font l'accolade dans la maison.

Le fils de Nelson Flamand est lourdement handicapé.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

En cette période de renouvellement des baux de location, 25 personnes vivant avec un handicap sont à la recherche d'un appartement accessible dans la région, selon l’organisme Bail Mauricie.

Nelson Flamand et sa famille connaissent bien ce problème. Ils ont dû déménager de Trois-Rivières à Gentilly pour trouver un logement plus adapté à leur situation.

Le fils de Nelson Flamand est lourdement handicapé et l’appartement où ils habitaient ne convenait plus à leurs besoins. La maison qu’ils louent à Gentilly est mieux, mais loin d’être parfaite.

L'homme qui transporte son fils sur ses épaules dans les escaliers.

Nelson Flamand aimerait avoir une rampe adaptée pour pouvoir transporter son fils de façon plus sécuritaire.

Photo : Radio-Canada

On aurait besoin d'une rampe adaptée, parce qu’il faut que je débarque Alexandre du véhicule, que je le rentre à l'intérieur, explique-t-il. Il pèse 114 livres. Ça demande beaucoup d'efforts.

Nelson Flamand trouve la situation difficile. Ça m'inquiète, oui, ça m'inquiète. Des fois j'ai des douleurs des fois dans le dos. J'ai toujours peur de l'échapper, dit-il.

Logements recherchés

L'organisme Bail Mauricie souhaite sensibiliser les propriétaires de logements à la réalité des gens qui ont besoin d’un appartement adapté.

Bail Mauricie recherche des logements situés au rez-de-chaussée avec moins de deux marches à l’extérieur et à un prix abordable.

Ce type d’appartement est de plus en plus recherché avec le vieillissement de la population.

L’organisme souligne que des aménagements peuvent être réalisés grâce au Programme d'adaptation de domicile (PAD) de la Société d'habitation du Québec.

Le visage de la femme.

Judith Bastien est coordinatrice chez Bail Mauricie.

Photo : Radio-Canada

Il y en a que le programme PAD, ça rend frileux, parce qu'ils vont faire des modifications importantes dans le logement, mais ces modifications-là ne sont pas toujours importantes, des fois, c'est juste quelques affaires, affirme la coordinatrice chez Bail Mauricie, Judith Bastien.

Elle ajoute que quand une personne handicapée fait adapter un appartement, elle va être là pour longtemps.

Des promoteurs sont en train de transformer une ancienne école du Cap-de-la-Madeleine en logements adaptés. Ils ont travaillé en étroite collaboration avec Bail Mauricie.

Les logements devraient être prêts pour le 1er juillet. Bail Mauricie aimerait voir plus de projets comme celui-là se réaliser.

D'après les informations de Pascale Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Immobilier