•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise du coronavirus : une école de Gatineau annule un voyage au Japon

Le terminal de l'aéroport d'Ottawa est bondé de voyageurs.

L'aéroport Macdonald-Cartier d'Ottawa (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La crise du coronavirus qui secoue l’Asie et qui touche maintenant plusieurs pays européens commence à avoir un impact de plus en plus important sur les voyageurs et les agences de voyages de la région d'Ottawa et de Gatineau.

L'École polyvalente Le Carrefour, à Gatineau, a annulé un voyage scolaire au Japon. Des élèves devaient partir au cours des prochains jours.

On était tous super excités, il restait trois jours. Pas mal tous les élèves avaient déjà fait leurs valises. On était tous prêts, affirme Elena Kettenis, une élève qui devait participer au voyage.

Elena Kettenis en entrevue devant l'école.

Elena Kettenis devait visiter le Japon avec des camarades de l'École polyvalente Le Carrefour.

Photo : Radio-Canada

Dans une lettre envoyée aux parents, la Commission scolaire des Draveurs (CSD) mentionne avoir annulé le voyage en raison de l'incertitude entourant la crise du coronavirus.

Nous avons été récemment informés que les États-Unis ont relevé le niveau de risque vis-à-vis le Japon contrairement au Canada qui maintient le même niveau de risque [...] Toutefois, en raison de l'incertitude, la CSD ne prend aucun risque avec la sécurité des enfants et de son personnel et a décidé de mettre un terme à son contrat de voyage au Japon, peut-on y lire.

L'entreprise américaine Educational Tours, qui organisait le voyage au Japon, a indiqué par courriel avoir également modifié ses itinéraires vers l’Italie, évitant des escales à Venise et Milan pour le prochain mois.

Des agents de voyages très sollicités

Des agences de voyages de la région remarquent, elles aussi, une certaine crainte de plus en plus grande chez leurs clients.

Il y a certaines personnes qui commencent à téléphoner, à poser des questions. Ils s'arrêtent au bureau pour poser des questions, mentionne Mario Poulin, propriétaire de l’agence Voyage Rockland. Ils veulent y aller dans leur voyage, mais ils sont inquiets, ils se demandent où ça va s'arrêter tout ça et qu'est-ce qui va arriver, définitivement.

On a annulé trois voyages qui s’en allaient vers en Chine. Ce sont jusqu'à maintenant les seuls voyages qu'on a annulés, affirme Geneviève Morin, directrice de Voyage Tour Étudiant.

On a un groupe qui part pour l'Italie aujourd'hui et qui n'allait pas dans le nord, qui restait seulement à Rome. Donc, on espère que tout va bien se passer, parce qu'on essaie de ne pas tomber dans la peur et dans la panique.

Geneviève Morin, directrice de Voyage Tour Étudiant

Au total, plus d'une trentaine de pays ou régions ont signalé des cas de COVID-19, selon l'Agence de la santé publique du Canada (Nouvelle fenêtre). Le gouvernement fédéral continue de suivre la situation de près et rappelle aux voyageurs d’éviter les zones à risque.

C'est une bonne chose que tous ceux qui nous écoutent à la maison de prendre le temps de vraiment vérifier, de considérer les zones où ils vont, parce que de nouveaux foyers peuvent se développer très rapidement, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Santé publique