•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un discours du Trône axé sur la création d'emplois

Plan large du Palais législatif de l'Alberta.

L'Alberta veut imposer des peines plus sévères à ceux qui bloquent des infrastructures critiques comme les chemins de fer, les usines de filtration et les pipelines.

Photo : Reuters / Candace Elliott

Mirna Djukic
Sarah Xenos

La création d’emplois et la défense des intérêts économiques de l’Alberta resteront au cœur des priorités du gouvernement albertain lors de la session législative printanière, selon le discours du Trône. L'opposition néo-démocrate ne croit toutefois pas que les mesures annoncées réussiront à créer des emplois.

La création d’emplois demeure la priorité du gouvernement Kenney, et il a tenu à le souligner à grands traits dans le discours du Trône.

Notre gouvernement est obsédé par la création d’emploi

Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Il continuera de miser sur la réduction des impôts pour les grandes entreprises et la réduction de la bureaucratie pour encourager l’entrepreneuriat. Il compte également créer un nouveau programme pour encourager les entrepreneurs étrangers à venir s’installer en Alberta et des initiatives pour encourager l'entrepreneuriat autochtone.

Nous nous concentrerons sur la restauration de la confiance des investisseurs en faisant de l’Alberta la province la plus libre, la plus rapide et avec les taxes les moins élevées, a indiqué le premier ministre Jason Kenney.

Pour ce faire, le gouvernement mettra en place le Plan Capital 2020 où 6,4 milliards de dollars seront investis pour renforcer les infrastructures tout en créant de l’emploi, a-t-il annoncé.

À l'instar de l’ancien premier ministre de l’Alberta, Peter Lougheed, Jason Kenney promet d’investir directement dans des projets miniers ou pétroliers afin d’assurer un développement responsable des ressources .

Terminer l'expansion du pipeline Trans Mountain ainsi que la construction du pipeline Keystone XL tout en soutenant d’autres projets qui permettrait d’exporter les ressources énergétiques de l’Alberta, sont donc au programme pour la prochaine session législative.

L'Alberta proposera aussi une loi contre le blocage des infrastructures afin d’imposer des peines plus sévères aux contrevenants qui bloquent toutes les infrastructures, privées ou publiques, jugées essentielles par le gouvernement.

Réformes démocratiques

Les Albertains pourront bientôt révoquer leur député, conseiller municipal, maire ou membre du conseil scolaire entre les élections, a annoncé le gouvernement dans son discours du Trône.

Jason Kenney souhaite également permettre aux Albertains de déclencher des référendums sur des questions de politiques publiques, comme la taxe carbone, si ces questions récoltent un appui populaire suffisant.

En outre, le panel pour une entente équitable doit émettre ses recommandations dans les prochaines semaines et le gouvernement s’engage à agir le plus rapidement possible en accord avec ceux-ci.

Investissement en santé mentale

Notre objectif global est de rendre la vie meilleure aux Albertains, affirme Jason Kenney.

C’est pourquoi le gouvernement assure que la réduction des dépenses ne dépassera pas 3 % durant les trois prochaines années, comparativement au 2,8 % sur quatre ans annoncés en octobre dernier, et que le budget pour l’éducation, la santé et les services sociaux se maintiendra ou augmentera à des niveaux historiques.

Les conservateurs veulent aussi mettre de l’avant une nouvelle initiative afin de réduire les temps d'attente pour les opérations chirurgicales en plus de mettre en place une nouvelle stratégie en santé mentale et en dépendance en y investissant 140 millions de dollars.

Réaction de l’opposition et des syndicats

La cheffe du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Alberta, Rachel Notley, ne voit rien de proposé dans le discours du Trône qui permettrait de créer des emplois.

Ce discours du Trône n’est pas une bonne nouvelle pour les Albertains

Rachel Notley, cheffe du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Alberta

Ce que nous devons faire, c’est diversifier notre économie et notre secteur énergétique, et aller vers des secteurs où nous ne sommes pas fort présentement, dit-elle.

Une réaction qui fait échos à celle du président de la Fédération des travailleurs de l'Alberta, Gil McGowan. Nous pensons qu’il s’agit d'une recette parfaite pour provoquer une autre récession que de ne pas permettre une nouvelle ère de développement économique, dit-il.

Il ne fait rien pour remettre les dizaines de milliers de travailleurs albertains aux chômages de retour sur le marché du travail , s’est désolé le chef du Parti libéral de l’Alberta, David Khan.

Le budget sera déposé jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique provinciale