•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : les deux cas suspects à Chicoutimi seraient négatifs

L'hôpital de Chicoutimi

L'hôpital de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Selon toute vraisemblance, les deux personnes soupçonnées à Saguenay d’avoir contracté le coronavirus n’en seraient pas atteintes. Aucun prélèvement analysé au laboratoire de la santé publique du Québec ne s’est révélé positif.

Le porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux a indiqué que les trois cas potentiels de COVID-19 analysés récemment dans la province étaient négatifs.

On apprenait lundi que deux personnes s’étaient présentées à l’hôpital de Chicoutimi avec des symptômes s’apparentant à ceux du coronavirus. Cependant, aucune confirmation officielle n’a pu être obtenue.

Le CIUSSS est avare de commentaires dans le dossier puisque le service des communications a reçu une directive ministérielle de ne pas divulguer l'origine des cas suspectés de coronavirus.

De son côté, la ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’est faite rassurante.

Il y a des procédures à suivre qui sont vraiment importantes et le protocole, on doit le suivre. C’est sûr qu’on est inquiet, par contre, au Québec, il n’y a aucun cas de coronavirus. Il faut vraiment rassurer les gens et le risque est très très faible, soutient Andrée Laforest.

À 15 h mardi, la mise à jour du ministère indiquait qu'il y avait sept cas sous investigation, contre un seul lundi.

Au Canada, 11 cas ont été confirmés, 4 en Ontario et 7 en Colombie-Britannique.

Rappelons que la situation est toujours demeurée normale à l'hôpital de Chicoutimi et qu'il n'y a eu aucune mesure qui touchait les autres patients.

D’après les informations de Pascal Girard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé publique