•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’entreprise de Calgary qui recycle vos vieux matelas

Un travailleur vêtu de gants enlève le métal d'un matelas découpé, dans un petit entrepôt.

L'entreprise de recyclage de matelas Re-Matt facture des frais d'une dizaine de dollars par matelas recyclé.

Photo : Radio-Canada / Audrey Neveu

Audrey Neveu

L’entreprise Re-Matt de Calgary célèbre cette semaine son 150 000e matelas recyclé, six ans après s’être lancée en affaires. Son fondateur souhaite maintenant devenir le recycleur officiel de matelas de la Ville de Calgary.

Dans le petit entrepôt Re-Matt, deux travailleurs s’affairent à découper les matelas posés sur une table devant eux. En quelques coups d’Exacto, la mousse est libérée et transportée jusqu’à un compacteur industriel. Les bases en métal et en bois, elles, rejoignent leurs semblables dans des piles le long des murs.

Ça prend environ 7 à 8 minutes en moyenne pour découper un matelas, explique le fondateur de Re-Matt, Shawn Cable. Ça dépend du fabricant. Certains sont beaucoup plus faciles à défaire que d’autres. Plus le matelas est cher, plus il est difficile à découper.

À lire aussi :

Environ 6 millions de matelas sont jetés chaque année au Canada, selon les estimations de Re-Matt. L’entreprise réussit à en récupérer environ 90 000 par année, notamment grâce à des partenariats avec d’importants joueurs. IKEA, Brick, Dormez-vous? et plusieurs hôtels figurent parmi ses plus importants fournisseurs de matelas.

Les municipalités d’Airdrie, de Banff et de Lake Louise offrent quant à elles des programmes municipaux de recyclage de matelas, dont Re-Matt s’occupe.

Le logo de Re-Matt est affiché sur un muret devant l'entrepôt.

L'entreprise Re-Matt été lancée en 2014 à Calgary.

Photo : Radio-Canada / Audrey Neveu

Une fois que les matelas sont transportés à l’entrepôt de Calgary, les employés les taillent en pièces, qui sont ensuite revendues. Tout doit donc être minutieusement séparé. Lorsque nous avons commencé, nous croyions que le métal serait la partie la plus facile à revendre, explique Shawn Cable. Avec le resserrement du marché du recyclage en Chine, c’est finalement la partie la plus difficile à revendre.

Bientôt un programme de recyclage de matelas à Calgary ?

Le fondateur de Re-Matt affirme qu’il est en discussion depuis des années avec la Ville de Calgary pour fournir un programme officiel de recyclage de matelas, à l’instar d’Edmonton.

Un matelas dans un écocentre de Trois-Rivières.

Les matelas souillés ou trempés par les intempéries ne sont pas recyclables. Mieux vaut ne pas les abandonner à l'extérieur.

Photo : Radio-Canada

La Ville de Calgary confirme qu’il s’agit de son prochain grand projet, puisque 90 000 matelas sont enfouis à Calgary chaque année. Elle envisage de lancer un projet pilote en 2020. S’il obtient du succès, la Ville fera ensuite un appel d’offres. Si Re-Matt l’emporte, cela doublerait son volume annuel.

En recyclage, il faut que ce soit le plus facile possible pour les consommateurs et c’est exactement ce qu’on veut offrir avec la Ville de Calgary, conclut Shawn Cable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !