•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le World Press Photo dévoile ses nominations pour 2020

Radio-Canada

Le World Press Photo a dévoilé les nominations pour 2020. Le concours, où entrent en lice les meilleures productions de photojournalisme venant de partout dans le monde, offre un rappel – parfois percutant – de l'actualité de la dernière année.

Les lauréats du concours seront annoncés lors d'une cérémonie de remise des prix le 16 avril à Amsterdam, aux Pays-Bas. Voici les photos qui concourent dans la catégorie « World Press Photo de l'année ».


Relatives Mourns Flight ET 302 Crash Victim, par Mulugeta Ayene

(Des proches en deuil de victimes de l'écrasement du vol ET 302)

Une proche d’une victime de l'écrasement d’avion du vol ET302 d’Ethiopan Airlines se lance de la terre au visage alors qu’elle est en deuil sur le lieu de l'écrasement.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mulugeta Ayene, Associated Press

Photo : Reuters / Mulugeta Ayene

Une proche d’une victime de l'écrasement du vol ET 302 d’Ethiopan Airlines se lance de la terre au visage, sur les lieux de l'accident. Le 10 mars 2019, l’avion d’Ethiopian Airlines s’est écrasé dans un champ, tuant les 157 passagers à bord. La force de l’impact avait rendu difficile l'identification des restes humains.


Clash with the Police During an Anti-Government Demonstration, par Farouk Batiche

(Confrontation avec la police lors d’une manifestation antigouvernement)

Des étudiants se bagarrent avec la police antiémeute durant une manifestation contre le gouvernement à Alger, en Algérie. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Farouk Batiche, Deutsche Presse-Agentur

Photo : Reuters / Farouk Batiche

Des étudiants se bagarrent avec la police antiémeute durant une manifestation contre le gouvernement à Alger, en Algérie. Le pays avait été en proie à des manifestations depuis février 2019 contre le président de longue date du moment, Abdelalziz Bouteflika. M. Bouteflika a démissionné en avril 2019, cédant le pouvoir à un gouvernement soutenu par les militaires, mais les manifestations ont continué par la suite.


Straight Voice, par Yasuyoshi Chiba

(Une voix franche)

Un jeune homme, illuminé par des téléphones cellulaires, récite un poème pendant une des manifestations exigeant un gouvernement civil, à Khartoum, au Soudan.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Yasuyoshi Chiba, Agence France-Presse

Photo : Reuters / Yasuyoshi Chiba

Un jeune homme, illuminé par des téléphones cellulaires, récite un poème lors d'une manifestation à Khartoum, au Soudan. Les manifestations avaient commencé à Atbara, dans l'est du pays, en décembre 2018, en réponse au prix du pain qui avait triplé, pour ensuite viser un objectif plus large et se répandre à la grandeur du Soudan.


Nothing Personal - the Back Office of War, par Nikita Teryoshin

(Rien de personnel - L'arrière-boutique de la guerre)

Un homme d’affaires range une paire de grenades antichars à la fin d’une journée d’exposition lors l'International Defence Exhibition and Conference ou IDEX à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nikita Teryoshin

Photo : Reuters / Nikita Teryoshin

Un homme d’affaires range une paire de grenades antichars à la fin d’une journée d’exposition lors de l'International Defence Exhibition and Conference (IDEX) à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, le 18 février 2019. L’IDEX est la plus grande exposition de défense du Moyen-Orient, et l'un des plus grands salons commerciaux d’armes du monde.


Injured Kurdish Fighter Receives Hospital Visit, par Ivor Prickett

(Un combattant kurde blessé reçoit une visite à l'hôpital)

Ahmed Ibrahim, 18 ans, un combattant des Forces démocratiques syriennes, reçoit la visite de sa petite amie à l’hôpital d’Al-Hasakah, en Syrie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ivor Prickett, « The New York Times »

Photo : Reuters / Ivor Prickett

Ahmed Ibrahim, un jeune combattant de 18 ans des Forces démocratiques syriennes, reçoit la visite de sa petite amie à l'hôpital d’Al-Hasakah, en Syrie. Elle était hésitante à entrer dans la chambre, horrifiée par ses blessures, mais une infirmière l’a convaincue d’entrer dans la pièce, de tenir la main d’Ahmed et d’avoir une brève conversation avec lui.


Awakening, par Tomek Kaczor

(L'éveil)

Une Arménienne de 15 ans qui s’est réveillée récemment d’un état catatonique induit par le syndrome de résignation est en fauteuil roulant, entourée de ses parents, dans un centre d'accueil des réfugiés à Podkowa Leśna, en Pologne.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tomek Kaczor, Duzy Format, « Gazeta Wyborcza »

Photo : World Press Photo / Tomek Kaczor

Une Arménienne de 15 ans qui s’est réveillée récemment d’un état catatonique induit par le syndrome de résignation est en fauteuil roulant, entourée de ses parents, dans un centre d'accueil des réfugiés à Podkowa Leśna, en Pologne. Le syndrome de résignation rend les patients passifs, immobiles, muets, incapables de manger et de boire, et insensibles aux stimulus physiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !