•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David Myles à la conquête de son public francophone

David Myles portant un veston

David Myles est en tournée en Atlantique pour présenter sa tournée francophone Le Grand Départ.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau

Camille Bourdeau

Depuis le début du mois de février, le chanteur de Fredericton parcourt le Canada atlantique à la rencontre de son public francophone.

Le Grand Départ est le titre de l’album et de la tournée francophone de David Myles.

C’est comme une première rencontre, explique le Néo-Brunswickois, qui joue pour la première fois en français, sur des scènes qu’il connait bien.

C’est intéressant de le faire dans des villes comme Fredericton et Saint-Jean, où j’ai déjà fait plusieurs spectacles dans ma carrière en anglais.

David Myles

La tournée est présentée en formule trio avec Alan Jeffries et Kyle Cunjak, les deux mêmes musiciens qui l’accompagnent depuis près de 12 ans.

David Myles sur scène chantant une guitare à la main.

David Myles partage la scène avec deux collègues de longue date, proposant une formule trio guitares et contrebasse.

David Myles explique que son spectacle mélange les anecdotes et les styles musicaux.

Je raconte des histoires, je parle souvent de mon expérience d'être anglophone et francophile, souligne le chanteur, qui a étudié en immersion française dès l’âge de dix ans.

Il indique qu’en plus de ses chansons originales, il s’amuse à réinterpréter des classiques francophones, passant de Serge Gainsbourg à 1755.

L’amour pour la musique française

C’est d'ailleurs le groupe 1755 qui a donné à David Myles, la piqûre pour la musique francophone.

Il raconte qu’un couple d’amis lui avait demandé d’interpréter la chanson Le monde a bien changé pour leur mariage.

C’était la première fois que je chantais une chanson en français et c'était celle-là. Je l’ai écoutée et je me suis dit : ''C’est incroyable, c’est magnifique comme chanson''.

David Myles

En tant que Néo-Brunswickois, il était étonné de ne pas l’avoir entendue avant. Il s’est donc mis à jouer davantage en français afin de faire découvrir les trésors de la musique acadienne à ses amis anglophones.

Le chanteur David Myles à la guitare

David Myles a longtemps eu peur de jouer en français, mais l'accueil du public l'encourage à poursuivre sur cette voie.

Photo : lemayf

Il ajoute que l’auteur-compositeur-interprète Pascal Lejeune, alias Thomé Young, est aussi une grande inspiration pour lui.

J’adore Pascal, on a fait les Éloizes ensemble et cette expérience m’a beaucoup influencé dans les premières années où j’ai commencé à chanter en français.

David Myles

J’avais peur de chanter en français, admet-il, ajoutant que la réception du public le touche beaucoup.

C’est un honneur pour moi. Le public est là pour me voir, pour dire : on sait bien que tu ne parles pas parfaitement, on sait bien que tu es un anglophone de Fredericton, mais on est là parce qu’on aime ce que tu fais, parce qu’on aime la musique et on te comprend.

David Myles

Il n’est pas question pour lui de cesser de créer dans la langue de Molière. Je vais toujours continuer, assure-t-il.

Un nouvel album international

David Myles vient tout juste de lancer le vidéoclip de la pièce Leave Tonight, le premier extrait de son prochain album.

Pour ce nouveau projet, il souhaitait mettre le doigt sur le son qui le définit comme artiste.

Depuis toujours, j’apprécie la musique douce, acoustique, avec des harmonies, un peu de James Taylor, un peu de jazz, c’est toujours mon monde. Parfois je sors de ça, mais je voulais revenir à ce monde-là.

David Myles

Il avait également envie d'enregistrer un album pour plaire à sa mère.

Je voulais faire quelque chose que ma mère va adorer. Je pense toujours à ces moments vers 17 h quand elle commence à se détendre avec de la musique chez elle [...] Je voulais faire un album qui pourra lui servir exactement à ce moment-là.

David Myles

L’album, dont la sortie est prévue le 8 mai prochain, comprendra quelques chansons plus rythmées, mais l’ensemble de l’oeuvre se rapprochera des sonorités de Leave Tonight.

Pour la toute première fois, il lancera son album en même temps au Canada et aux États-Unis, en espérant tourner un peu partout en Amérique du Nord et percer le marché américain.

La tournée Le Grand Départ se poursuit jusqu’au 28 mars 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Musique