•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’équipe olympique de volleyball s’amène à Québec

Des joueurs de volleyball serrent les poings et crient.

Nicholas Hoag et TJ Sanders célèbrent un point du Canada contre Cuba lors du tournoi de qualification olympique, à Vancouver.

Photo : La Presse canadienne / RICHARD LAM

Radio-Canada

L’équipe canadienne de volleyball masculin sera de passage au PEPS de l’Université Laval au mois de mai pour disputer un match intraéquipe devant public.

Les athlètes s’entraîneront également quelques jours, du 7 au 10 mai, dans les installations du PEPS en préparation pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, qui seront lancés le 24 juillet.

C’est la première fois de l’histoire que l’équipe masculine de volleyball participe à deux JO consécutifs. Équipe Canada avait terminée en 5e place à Rio en 2016. La meilleure performance de l’équipe remonte aux Jeux de Los Angeles avec une 4e place.

La formation dirigée par l’entraîneur Glenn Hoag occupe présentement le 10e rang mondial.

Il n’existe pas de ligue professionnelle de volleyball en Amérique du Nord, donc c’est le plus haut calibre auquel les amateurs auront accès, commente le président du conseil d’administration du Club de volleyball Rouge et Or François Bégin.

Un entraîneur du Rouge et Or

L'entraîneur du Rouge et Or, Gino Brousseau, s'est aussi taillé une place sur l'équipe canadienne en tant qu'entraîneur adjoint. L'ancien joueur de volleyball a lui-même été sur le terrain aux Jeux de Barcelone de 1992.

Selon lui, l'équipe nationale est mieux positionnée qu'il y a quatre ans compte tenu de l'expérience olympique acquise par les joueurs.

Gino Brousseau, entraîneur du Rouge et Or et entraîneur adjoint de l'équipe nationale de volleyball

Gino Brousseau, entraîneur du Rouge et Or et entraîneur adjoint de l'équipe nationale de volleyball

Photo : Radio-Canada

C'est sensiblement le même noyau qui a fait les anciens JO. Pour nous c'est très bien parce que c'est un noyau qui a beaucoup d'expérience. [...] On sait que rendu à ce niveau-là, l'expérience, ça ne s'achète pas, ça se vit. C'est pour ça qu'on espère avoir de bons résultats aux JO.

Les billets pour le match intraéquipe seront mis en vente le 8 mars au prix de 20 $ pour les adultes et 15 $ pour les étudiants et les enfants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Volleyball