•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec investit 135 M$ supplémentaires pour le rail gaspésien

Le rail gaspésien enneigé

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Radio-Canada

Le gouvernement de François Legault compte investir 135 millions $ de plus pour compléter la réfection du rail jusqu'à Gaspé en 2025. Cette somme s'inscrit dans une enveloppe d'un peu plus de 307 millions $ dédiée à l'entretien du réseau routier, ferroviaire et aéroportuaire en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

L'annonce de la ministre responsable de la région, Marie-Eve Proulx, qui était à Gaspé mardi matin pour l'occasion, arrive comme une agréable surprise pour les élus locaux.

Je suis triplement satisfait dans toutes mes fonctions. C'est le fun de se faire surprendre, a lancé le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé, qui est également préfet de la MRC de Bonaventure et maire de New Richmond.

Ce nouvel investissement de 135 millions de dollars doit permettre de réaliser l'ensemble des travaux pour réhabiliter la voie ferrée entre Caplan et la cimenterie McInnis à Port-Daniel-Gascons, ainsi que de réaliser les études de coûts nécessaires pour compléter la réfection du rail jusqu'à Gaspé.

Des investissements supplémentaires seront donc à prévoir, mais la ministre Proulx souligne que Québec, qui est propriétaire du rail gaspésien, a l'intention de fournir les sommes qu'il faudra afin de rétablir le transport de marchandises et de passagers jusqu'à Gaspé en 2025.

On veut vraiment accélérer les travaux, on veut s'assurer qu'il y ait assez de fonds pour que la transformation s'opère et que ce soit opérationnel en 2025.

Marie-Eve Proulx, ministre responsable de la Gaspésie-Les-Îles-de-la-Madeleine

S'il souhaite aussi voir le retour du train à Gaspé le plus tôt possible, M. Dubé rappelle toutefois l'importance de bien faire les travaux.

L'objectif final, c'est de réhabiliter la voie. Nous, c'est de la ramener à 286 000 livres, c'est le maximum de charge pour être capables aussi d'avoir le transport de passagers. Depuis le début, on maintient cette ligne-là, on ne veut pas juste la réparer avec de la broche pour dire qu'on se dépêche à passer, mais qu'on se retrouve dans la même problématique qu'on vit depuis cinq ans et de devoir réinvestir, souligne-t-il.

Par ailleurs, le ministère des Transports du Québec compte mettre la priorité sur le tronçon Gaspé-Percé pour la troisième et dernière phase des travaux, avec l'objectif de ramener le train touristique sur les rails dès 2024.

Ces nouveaux fonds s'ajoutent aux 100 millions $ annoncés par le précédent gouvernement provincial, ainsi qu'aux 45,8 millions $ promis par Ottawa pour réhabiliter le rail gaspésien et contrer l'érosion aux Îles-de-la-Madeleine.

D'ailleurs, l'enveloppe de 307 615 000 $ annoncée mardi matin servira également à protéger l'archipel contre l'érosion des berges.

Sur les 235 millions de dollars promis par Québec jusqu'à maintenant pour la réfection du rail jusqu'à Gaspé, 138,3 millions $ seront versés d'ici 2022.

Des sommes seront aussi réservées pour la reconstruction du ponceau du ruisseau Moffet à Ristigouche-Partie-Sud-Est et de la route 132 à Chandler.

Avec les informations de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures