•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Rouyn-Noranda n'avait pas été informée du report de la consultation sur Gazoduq

Marie-Ève Sigouin parle au micro lors du conseil municipal.

Marie-Ève Sigouin, membre de la Coalition anti-pipeline de Rouyn-Noranda, a pris la parole lors du conseil municipal pour faire part des revendications du groupe contre le projet Gazoduq.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Alexia Martel-Desjardins

La Ville de Rouyn-Noranda a su lundi soir que l'Agence d'évaluation d'impact du Canada tenait une rencontre le mardi 25 février. L'Agence avait annulé les rencontres communautaires prévues les 19 et 20 février à Rouyn-Noranda et à La Sarre.

Ces rencontres ont pour principal objectif de jeter les bases du processus de consultation sur le projet Gazoduq, qui prévoit un gazoduc de 780 km se rendant de l'Ontario au Saguenay.

Marie-Ève Sigouin, membre de la Coalition anti-pipeline de Rouyn-Noranda (CAPRN), a demandé au conseil municipal si des élus seraient présents à la rencontre. La mairesse a alors répondu qu'elle et ses conseillers avaient été mis au courant de la rencontre en soirée, avant le début de la séance du conseil.

Moi, je n'en avais pas vu, ni les conseillers, on n'a pas vu d'avis formel. Mais bref, on a quand même reçu l'information ce soir, alors pour nous c'est sûr qu'il va y avoir des élus qui vont être présents, parce que depuis le début on s'assure que des gens au niveau de l'administration de la Ville et des élus soient présents lorsqu'il y a des consultations dans le cadre de ce projet-là, a affirmé la mairesse Diane Dallaire.

La conseillère Denise Lavallée, du district de Noranda, a indiqué qu'elle serait présente à la séance en après-midi ou en soirée.

La CAPRN tient à ce que des conseillers municipaux participent à la rencontre de l'Agence d'évaluation d'impact.

C'est des décisions qui sont importantes, qui vont vraiment enligner l'utilisation de l'énergie au Canada, a souligné Marie-Ève Sigouin. Au niveau des gaz à effet de serre, il y a vraiment des répercussions qui sont notables par des projets comme ça, donc c'est sûr qu'on souhaite que les élus soient le plus informés possible et qu'ils participent au processus.

Marie-Ève Sigouin signale que la Coalition a recueilli 500 signatures contre le projet lors de la Fête d'hiver de Rouyn-Noranda. On rencontre les gens un par un, on leur explique le projet, on s'assure qu'ils savent pourquoi ils signent, donc on fait de la sensibilisation en même temps, dit-elle. Il y a énormément de personnes qui ne savent pas que le projet existe, donc on en profite pour leur expliquer.

La CAPRN recueille ces signatures pour les ajouter à la pétition nationale qui s'oppose au projet de pipeline Gazoduq.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale