•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petite enfance : des étudiants manitobains paralysés par un gel de formation à distance

Sondra Marsh montre un livre à une petite fille assise sur ses genoux.

Sondra Marsh, qui travaille dans une garderie du sud du Manitoba, ne peut obtenir son diplôme parce que son programme d'éducation à la petite enfance est temporairement en suspens.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté Teresa Guillas

Radio-Canada

Le gel d’un cours d’éducation à la petite enfance du Collège communautaire Assiniboine, à Brandon, touche des centaines d’étudiants qui suivent leur formation à distance ainsi que des garderies du Manitoba.

L’établissement explique avoir temporairement suspendu les inscriptions après avoir épuisé une subvention provinciale pour les cours à distance en raison d’une hausse de la demande pour les programmes à distance.

La mesure touche plus de 300 étudiants qui suivent, à temps partiel, les programmes à distance d’éducation à la petite enfance, d'assistant en éducation et de gestion de la petite enfance.

Ils doivent désormais attendre le mois de juillet pour s’inscrire.

Le programme continuera. Ils pourront terminer leur cours, affirme la doyenne des services de santé et humains au Collège communautaire Assiniboine, Karen Hargreaves. Lorsqu'on est dans un programme contingenté, on doit parfois attendre avant de le suivre.

Karen Hargreaves ajoute que la province est au fait de la grande demande pour les programmes à distance et qu’un rehaussement de la subvention aiderait l’établissement à augmenter le nombre d'étudiants qu'il pourrait accueillir.

Sondra Marsh est touchée par le gel des cours à distance. Elle a appris par courriel qu’elle ne pourrait pas s’inscrire ce mois-ci à un stage, le dernier cours dont elle a besoin pour obtenir son diplôme.

J’ai pleuré parce que j’ai travaillé tellement fort, raconte la femme de 29 ans. C’est comme si j’avais reçu une claque en plein visage.

L'étudiante explique que son diplôme d’éducatrice professionnelle à la petite enfance (ECE II) lui permettra de voir son salaire horaire passer de 12,75 $ à 17 $.

Des garderies touchées par la situation

La suspension temporaire des inscriptions à distance au Collège communautaire Assiniboine a des répercussions sur les garderies du sud du Manitoba, souligne la directrice de la garderie où travaille Sondra Marsh, Teresa Guillas.

Les deux tiers des employés d’une garderie doivent avoir un diplôme d’éducation à la petite enfance pour que le centre obtienne un permis du gouvernement provincial.

Teresa Guillas explique qu’elle souhaite satisfaire les critères, mais que trois de ses employés sont touchés par le gel au Collège.

Elle souligne que la garderie n'a qu'un permis provisoire, ce qui a des conséquences sur la décision des parents de choisir ou non son centre et, ultimement, sur son financement.

La province n’a pas répondu aux demandes d'entrevue de CBC/Radio-Canada.

Avec les informations d'Erin Brohman

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Éducation