•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une 3e mission scientifique pour mieux connaître le Saint-Laurent l'hiver

Le navire vu de haut dans les glaces du Saint-Laurent.

Les scientifiques monteront à bord du brise-glace Amundsen de la Garde côtière canadienne pour réaliser leurs recherches. (Archives)

Photo : Elie Dumas-Lefebvre

Radio-Canada

Vingt et un chercheurs de partout au Québec se joindront à l'équipage de l'Amundsen, brise-glace de la Garde côtière, afin de mieux comprendre l'écosystème du Saint-Laurent en période hivernale.

Le navire larguera les amarres vendredi et sa mission se prolongera pendant 16 jours dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent.

C'est la troisième fois que des scientifiques membres du Réseau Québec maritime (RQM) réalisent une mission hivernale à bord de l'Amundsen.

Le professeur à l'Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) et chef de mission, Jean-Carlos Montero-Serrano, indique que les chercheurs vont récolter une série de données afin de mieux comprendre les changements qui s'opèrent naturellement dans le Saint-Laurent.

On essaie de voir comment les conditions océaniques de l'estuaire et du golfe se comportent en hiver au fil des années.

Jean-Carlos Montero-Serrano, chef de mission

M. Montero-Serrano affirme que, comme il n'y a pas beaucoup de glaces dans l'estuaire cette année, il a hâte de comparer les données qui seront recueillies avec celles des deux dernières années.

Deux personnes utilisent une lance d'eau.

À bord de l'Amundsen, l'équipe de l'ISMER procède à la récolte de sédiments marins. (Archives)

Photo : Courtoisie: Jean-Carlos Montero-Serrano

Les résultats recueillis par les chercheurs seront ensuite utilisés par plusieurs équipes de l'Université du Québec à Rimouski, de l'Université Laval, de l'Université de Montréal, de l'Institut Maurice-Lamontagne et du ministère de la Faune et des Parcs, notamment.

Avec la collaboration de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Science