•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaza : le djihad islamique palestinien et Israël concluent une trêve

Deux grosses boules de feu dans les airs

Des flammes durant un raid israélien dans le sud de la bande de Gaza

Photo : Reuters / Ibraheem Abu Mustafa

Radio-Canada

Peu avant minuit, heure locale, le djihad islamique palestinien a annoncé la conclusion d’une trêve avec Israël après deux jours d’affrontements, qui ont fait 12 blessés du côté palestinien, dont 8 dans la soirée de lundi.

Selon des sources palestiniennes citées par Al-Jazira, la trêve a été conclue par l’entremise de l’ONU et des parties de la région, sans donner de précision.

La faction palestinienne a lancé depuis dimanche environ 80 roquettes vers Israël en représailles aux attaques israéliennes contre des combattants de l’organisation près de Damas, en Syrie, où deux cadres de l’organisation ont été tués, et à Khan Younès, dans la bande de Gaza, où deux combattants ont été tués également.

Par mesure de précaution, quelque 65 000 élèves avaient été sommés de rester à la maison lundi dans des villes israéliennes jouxtant la bande de Gaza. Les trains ont été annulés entre les villes d'Ashkelon et de Beer-Sheva et plusieurs routes sont fermées dans le sud du pays. Les autorités israéliennes ont annoncé que les établissements scolaires resteraient fermés mardi.

L'armée israélienne a bombardé au cours de la journée et de la soirée du lundi des cibles du mouvement dans la bande de Gaza, enclave sous blocus depuis 13 ans, où vivent deux millions de Palestiniens.

Les autorités israéliennes ont décrété lundi soir la fermeture, jusqu'à nouvel ordre, des points de passage d'Erez pour les personnes et celui de Kerem Shalom pour les marchandises. Elles ont aussi annoncé la fermeture totale de la zone maritime de la bande de Gaza, empêchant ainsi les pêcheurs de sortir en mer.

Cette escalade survient à la veille des élections législatives, où s’affrontent le premier ministre Benyamin Nétanyahou et son adversaire Benny Gantz.

Les deux candidats ont dû annuler des rassemblements électoraux.

Une image qui a mis le feu aux poudres

L’escalade a commencé lorsque l’armée israélienne a abattu deux combattants du djihad islamique, qui, selon les Israéliens, tentaient de placer un engin explosif à proximité de la barrière séparant Israël et Gaza.

Par la suite, un bulldozer militaire a récupéré le corps inerte de l'un des deux combattants tués en actionnant la pelle mécanique pour le ramener en direction de la barrière frontalière.

Une vidéo de l'incident, authentifiée par l'AFP, a depuis circulé en boucle sur les réseaux sociaux palestiniens et à l'étranger.

Dans la foulée, le djihad islamique avait tiré les premières roquettes sur Israël, qui a répliqué avec des frappes aériennes contre des positions de ce mouvement à Gaza, mais aussi près de Damas, en Syrie.

Avec les informations de Al Jazeera, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique internationale

International