•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Pas d’auberge sur le top des chutes », assure Lehouillier

Les chutes de la rivière Chaudière, à Lévis, en janvier 2020.

Les chutes de la rivière Chaudière, à Lévis, en janvier 2020

Photo : Radio-Canada / Éric Careau

« Ne craignez rien! Il n’y aura pas d’auberge sur le top des chutes », assure le maire de Lévis, qui s’apprête à consulter la population pour son projet de développement au parc des Chutes-de-la-Chaudière.

« Vous allez voir demain [mardi] à la présentation qu’on va faire. C’est vraiment un parc écoconservation », explique Gilles Lehouillier.

Les consultations publiques pour permettre une affectation « récréotouristique » sur une portion du parc auront lieu mardi à 19 h à l’hôtel de ville de Lévis.

En janvier dernier, la Ville avait présenté ses ambitions pour le développement du parc des Chutes-de-la-Chaudière.

Le maire soulevait alors la possibilité de développer des attraits du même type qu'au Village Valcartier ».

Cette idée avait surpris plusieurs citoyens qui s’inquiétaient de la préservation et de la quiétude du parc. Quelques jours plus tard, le maire s’est rétracté en avouant « être allé trop loin dans ses exemples ».

Zone d’accueil et parc linéaire

Le changement de zonage prévoit que 4 % des 84,6 hectares du parc pourront changer de vocation.

La Ville veut d'ailleurs développer le reste du site et rendre accessible la portion du parc au nord de l'autoroute 20 en aménageant une passerelle souterraine pour les piétons et les cyclistes.

Pour le maire, il est important d’améliorer les infrastructures d’accueil, comme les bâtiments sanitaires et le stationnement.

« Il pourrait y avoir des petits restaurants. L’hébergement pourrait aussi être considéré, mais ça va dépendre du résultat des consultations publiques », précise Gilles Lehouillier.

Quelque 800 000 visiteurs se rendent au parc des Chutes-de-la-Chaudière annuellement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Affaires municipales