•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La résidence pour étudiants autochtones sera construite sur le terrain du cégep

Cégep de Sept-Îles

C'est sur le terrain du Cégep de Sept-Îles que sera construite la nouvelle résidence pour étudiants autochtones (archives).

Photo : Radio-Canada / Evelyne Côté

Radio-Canada

Après que l'emplacement initial pour la construction d'une résidence destinée aux étudiants autochtones a été modifié pour éviter la grogne, la décision a été prise de construire le bâtiment sur le terrain du Cégep de Sept-Îles.

L’annonce du premier lieu choisi au nord de la rue Holliday avait provoqué une levée de boucliers des résidents du quartier en juin dernier.

Responsable du projet, le Regroupement des centres d’amitié autochtone du Québec se réjouit du nouvel emplacement choisi, indique sa directrice générale, Tanya Sirois.

Suite au terrain qui avait été choisi cet été, on est retourné faire nos devoirs, on est allé voir s’il existait encore une meilleure proposition et le site au cégep de Sept-Îles réunissait un maximum de conditions gagnantes, indique Mme Sirois.

De son côté, le président du conseil d'administration du Cégep de Sept-Îles, Luc Dion, affirme qu'il allait de soi que les résidences soient construites sur le terrain du cégep.

Il y a déjà 108 unités de résidence sur le territoire du cégep. Ce sont six bâtiments qui sont dédiés à accueillir des étudiants étrangers pour la plupart.

Luc Dion ajoute que tout l'aménagement du terrain du Cégep de Sept-Îles sera repensé avec la Municipalité.

On aura sans doute, dans les prochains mois, de belles annonces à faire.

Luc Dion, président du conseil d'administration du Cégep de Sept-Îles

Un CPE dans la résidence

Ce nouveau bâtiment de 32 logements, devant accueillir près de 160 personnes, comprendra divers services.

Un centre de la petite enfance y sera notamment installé. Des installations nécessaires, puisque, comme il est rappelé dans le communiqué publié lundi pour annoncer le choix du nouveau terrain choisi, 75 % des étudiants autochtones qui arrivent à Sept-Îles sont des femmes avec leurs enfants.

On voulait s’assurer que les mamans et les papas aient, au sein même de leur lieu de résidence, un service de garde. Donc, on évite de faire trop d’aller-retour et on peut se concentrer sur nos études à ce moment-là, explique Tanya Sirois.

Des espaces communs et une cuisine collective sont également des espaces prévus pour faire de la résidence un milieu de vie communautaire.

Le début de la construction est prévu au printemps 2021.

La conception des plans a été confiée à la firme BGLA.

Un projet pilote similaire verra le jour à Trois-Rivières.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Infrastructures