•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prisonnière d'un conteneur de linge pendant une nuit à la suite d'un vol raté

Un bac de récupération de vêtements.

Une dame qui volait des vêtements est restée coincée dans le conteneur de récupération de vêtements de la Maison de quartier de Jonquière.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

Radio-Canada

Une femme a tenté de voler du linge dans un conteneur de récupération de vêtements de la Maison de quartier de Jonquière, mais elle y a plutôt passé la nuit après avoir été embarrée.

L'événement s'est produit samedi soir, alors que la femme de 26 ans s'était glissée dans le conteneur.

Ce qui est arrivé, c'est que la personne a monté par la trappe et s'est glissée à l'intérieur du bac. [Et là on ne peut pas ressortir?] Oui on peut ressortir, mais nous, chaque soir, on barre les bacs avec des cadenas pour éviter ce genre d'incident.

Marc Gagnon, directeur général, Maison de quartier de Jonquière

La trappe a donc été verrouillée par un employé, qui terminait sa journée de travail, pour éviter un vol. Il a alors emprisonné la voleuse avec son butin pour la nuit. C'est dimanche matin qu'un employé a découvert la dame à l'intérieur.

Évidemment, il fait le saut parce qu'il découvre qu'il y a une personne qui est couchée à l'intérieur, une dame âgée de 26 ans. Il l'aide à sortir, mais là elle veut quitter les lieux. L'employé s'est dit que, si elle était là, c'est qu'elle voulait voler du linge. Alors, il l'a retenue.

Bruno Cormier, porte-parole du Service de police de Saguenay
Un édifice de deux étages.

La Maison de quartier de Jonquière déménagera bientôt dans le Centre de liquidation Gagnon Frères au centre-ville de Kénogami.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

Chaque jour, les citoyens peuvent donner des vêtements ou des objets dans les deux conteneurs de la Maison de quartier de Jonquière. Plusieurs organismes collectent des dons de cette façon. D'ailleurs, la police remarque une tendance : de plus en plus de vols se font dans les boîtes de récupération.

Le directeur général de la Maison de quartier rappelle que l'organisme est là pour aider. Si c'est une personne qui est vraiment dans le besoin, écoutez, on vend des vêtements tellement pas chers, si c'est une personne qui n'a pas les moyens de s'acheter ces vêtements-là, écoutez, qu'elle vienne nous voir. On va l'aider, a indiqué Marc Gagnon.

Une affiche sur un mur.

L'affiche contre le vol est sans équivoque.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

La Maison de quartier réfléchit à une solution pour sécuriser ses boîtes. Des caméras de surveillance ont déjà été installées.

La femme de 26 ans s'expose à des accusations de vol.

Selon un reportage de Mélissa Savoie-Soulières

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers