•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un septième cas confirmé d’infection au coronavirus en Colombie-Britannique

Bonnie Henry sous les caméras des journalistes

La Dr Bonnie Henry marche vers le lutrin devant les médias.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry confirme un septième cas d'infection au coronavirus dans la province. Ce cas a été en contact avec le sixième cas confirmé la semaine dernière, précise-t-elle.

Il s’agit d’un homme d’une quarantaine d’années qui vit dans la région de l’autorité de la santé Fraser Health. Les deux personnes atteintes demeurent en isolement à la maison.

Les autorités confirment qu’elles ont suivi leur protocole afin d’identifier toutes les personnes qui ont été en contact avec eux.

La médecin hygiéniste précise que les deuxième, troisième et quatrième personnes infectées se rétablissent bien et qu’elles seront testées cette semaine pour savoir si elles sont toujours porteuses du virus. Le cinquième personne atteinte ne présente plus de symptômes et subira également un test cette semaine.

La Dre Henry a confirmé la semaine dernière que la première personne infectée au coronavirus est rétablie.

Nous surveillons de près les cas. Nous arrivons à maîtriser les cas au Canada. Il y a des propagations ailleurs dans le monde [mais] nous ne sommes pas dans cette position, note la Dre Henry.

Nous nous préparons toutefois pour tout ce qui pourrait survenir au cours des prochaines semaines. Nous avons besoin de rester vigilants et nous demandons à tous de faire leur part afin de prévenir les contagions.

Nous demandons aux gens qui arrivent d’ailleurs dans le monde de surveiller leur état de santé.

Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Les tests du BCCDC reconnus au pays

Le ministre provincial de la Santé, Adrian Dix, souligne que les tests faits par le Centre de contrôle pour les maladies infectieuses de la Colombie-Britannique (BCCDC) sont maintenant reconnus à l’échelle nationale.

Le BCCDC n’a donc plus besoin d’envoyer de tests au Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg.

Ils ont validé nos méthodes de dépistage et elles sont très bonnes, précise la Dre Henry.

Le ministre soutient d’ailleurs que plus de personnes sont testées dans la province que dans l’État de Washington, par exemple, à cause de politiques de dépistage plus serrées.

Au 21 février, 677 personnes avaient été testées en Colombie-Britannique.

Avec les informations d'Adrien Blanc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !